film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Forêt de l'espace
The Outer Space Forest
© GREC
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Victor Missud

IMAGE

Joseph Fandre, Lucas Palen

SON

Carles Torres

MONTAGE

Souliman Schelfout

MUSIQUE ORIGINALE

Bedis Tir

PRODUCTION / DIFFUSION

GREC - Groupe de recherche et d'essais cinématographiques

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

GREC - Groupe de recherche et d'essais cinématographiques

ISAN : non renseigné - en savoir plus

Sur la lune, un groupe d’hommes attend l’arrivée des habitants de la planète Terre. Entre temps, ils prennent soin de la forêt paradisiaque qu’ils ont cultivée sur le terrain lunaire – ils l’arrosent, ils la soignent, ils y passent des heures et des heures. Ces exilés d’un monde qui les aurait écartés, maltraités ou simplement rendus invisibles, évoquent leurs vies passées sur Terre, ainsi que leurs idées pour construire un monde meilleur. Ils échangent des pensées intimes sous un ciel étoilé, comme si seule l’absence de gravité permettait ces confidences. Mais qui sont ces hommes suspendus dans cette forêt lunaire ? Sont-ils des fantômes, des fugitifs, des dieux ? La Forêt de l'espace construit un récit fantastique, à la frontière entre le documentaire et la fiction, pour parler de la situation que vivent tous ceux que la société a décidé d’oublier, tous ceux que la société ignore. Plutôt que de les représenter dans un contexte obscur et catastrophiste, Victor Missud leur offre un paradis lunaire, un rêve tellurique, un conte.
(Elena López Riera)

On the Moon, a group of men await the arrival of inhabitants of Planet Earth. In the meantime, they look after the idyllic forest that they have cultivated on lunar terrain–they water it, they care for it, they spend hours and hours on it. These exiles from a world that seems to have discarded them, mistreated them or simply made them invisible, evoke their past lives on Earth, as well as their ideas to construct a better world. They exchange intimate thoughts beneath a starry sky, as if only the absence of gravity allowed these confidences. But who are these men suspended in this lunar forest? Are they ghosts, fugitives, or gods? The Outer Space Forest constructs a fantastic account, on the boundary between documentary and fiction, to talk of the situation lived by all those that society has chosen to forget, all those that society ignores. Rather than represent them in a dark, catastrophist context, Victor Missud offers them a lunar paradise, a telluric dream, a tale.
(Elena López Riera)

Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Mention spéciale - Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages