film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Últimas Ondas
© Quilombo Films / Les Films de l'Autre Côté / Ty Films
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Emmanuel Piton

IMAGE

Emmanuel Piton

SON

Emmanuel Piton

MONTAGE

Marie-Pomme Carteret

PRODUCTION / DIFFUSION

Quilombo Films, Les Films de l'Autre Côté, Ty Films, Oito TV

PARTICIPATION

CNC. COSIP, Procirep, Angoa-Agicoa, Région Bretagne, Conseil général des Côtes-d'Armor

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Quilombo Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Nous sommes quelque part dans le nord de l'Espagne. Après avoir traversé une ville, sous la pluie, au bout d'un tunnel, la vallée de la Solana s'ouvre. Le grain et le scintillement de la pellicule teintent d'onirisme le voyage qui commence dans ces montagnes désertées. Trente ans que les villages se sont vidés de leurs habitants, happés par les villes, comme le raconte un berger à Emmanuel Piton. Les ondes radios troublent le silence et le vent pousse les histoires, celle par exemple d'un bourg détruit à l'explosif afin de créer un lac artificiel, qui ne verra jamais le jour. Parallèlement aux récits, l'exploration visuelle met à jour les traces du passé : un portrait de Franco, sous verre, fendu, côtoie l'image d'un couple de paysans gisant au milieu d'une masure en ruines. Últimas Ondas est une dérive psycho-géographique dans ces lieux ensauvagés, une élégie argentique dédiée aux êtres qui les marquent de leur indélébile présence. Telle cette pythie-poétesse qui prophétise : "Les ombres chuchotent des histoires d'un temps qui peut-être n'existe plus, révélant des cicatrices dans le paysage (...) Tout peut recommencer à nouveau". 
(Emmanuel Chicon)

We are somewhere in the north of Spain. After crossing a town, in the rain, at the end of a tunnel, the valley of Solana opens up. The grain and the flickering of the film add a dreamlike quality to the journey that begins in the deserted mountains. For thirty years now, the villages have been emptied of their inhabitants, who were snatched by the towns, as a shepherd tells Emmanuel Piton. Radio waves disturb the silence and the wind blows stories, such as that of a village that was destroyed using explosives to create an artificial lake, which was never to be. Alongside the stories, a visual exploration reveals traces of the past: a portrait of Franco, under cracked glass, sits next to the picture of a couple of peasants rising up from the ruins of a hovel.Últimas Ondasis a psychological and geographical journey into places that have gone wild, a film elegy to the beings that marked them with their indelible presence. Like the poetic prophet who predicts “The shadows whisper stories of a time that can no longer be, revealing scars in the landscape (…) Everything can recommence once more”. 
(Emmanuel Chicon)

Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages