film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Quicksilver Chronicles
© Misha MacLaird
1/4
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ben Guez, Sasha Kulak

IMAGE

Sasha Kulak

PRODUCTION / DIFFUSION

Misha MacLaird

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Misha MacLaird, Ben Guez, Sasha Kulak

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Kate Woods et son frère Kemp sont des survivants. Ils ont peut-être fait partie des clochards célestes de Jack Kerouac ou des freaks de Ken Kesey, ou ont été des militants comme Jerry Rubin. Peut-être ont-ils été tout cela à la fois. Comme tant d’autres de leur génération, ils rêvaient et ont tenté de changer le monde. Celui-ci, toutefois, a pris le chemin opposé. Alors, Kate et Kemp ont choisi de vivre en adéquation avec leurs idées et vision des choses. Retirés dans un lieu qui fut autrefois une mine de mercure, leur routine ressemble à une célébration des valeurs de Gary Snider. Ils demeurent de fervents radicaux et suivent avec une inquiétude et une anxiété grandissantes la campagne de Trump, redoutant le pire, incrédules. Scotchés à leurs petits écrans de télévision, ils assistent à la montée en puissance du "tweeter en chef orange". Quicksilver Chronicles est la dernière lueur du crépuscule d’une génération qui a toujours combattu l’autoritarisme et doit maintenant faire face à ses pires cauchemars devenus réalité. Le film, au style observationnel sincère, est un portrait automnal poignant d’une communauté qui n’existe (peut-être) déjà plus."
(Visions du Réel - Giona A. Nazzaro)

"Kate Woods and her brother Kemp are survivors. They could have been some of Jack Kerouac’s Dharma bums or Ken Kesey freaks or militants like Jerry Rubin. They probably have been all these things. Like so many others from their generation, they wanted and tried to change the world. The world, though, went the other way. So, Kate and Kemp chose to live their lives in a way that was consistent with their vision and ideas. Retreating in a place that was once a mercury mine, they go on their daily routines in what seems to be a celebration of Gary Snider’s values. Still fervent radicals, they follow with growing concern and anxiety the Trump campaign, not believing their eyes and fearing the worst. Glued to their tiny television screens, they witness the rise of the “orange tweeter in chief”. Quicksilver Chronicles is the twilight’s last gleaming of a generation that always fought against authoritarianism and now must face their worst nightmares that have become reality. Shot in a heartfelt observational style, the film is a poignant autumnal portrait of a community that (maybe) does not exist anymore."
(Visions du Réel - Giona A. Nazzaro)

Distinctions
  • 2019 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale Burning Lights