film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Frugale Nature
Frugal Natur
© Anachroniques Films
1/3
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Carole Messmer

PRODUCTION / DIFFUSION

Anachroniques Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Anachroniques Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Écouter, observer, toucher, goûter. Évoluer dans un espace encore vierge, non domestiqué, celui de l'état de nature. Lui est là pour se reconnecter avec celui-ci, elle suit une formation sur les plantes sauvages comestibles, une autre déplore de passer ses journées devant un ordinateur... Ils sont partis à une quinzaine, sac au dos, pendant une semaine, marcher en forêt, réfléchir en solitaire ou ensemble à leur existence contrainte par une société de consommation hautement toxique. Carole Messmer suit pas à pas ces nomades temporaires en cure de désintoxication, qui se forment pour survivre avec les seules ressources trouvées dans les bois : cueillette avec des paniers confectionnés à partir de joncs, repas pris au coin du feu dans des assiettes improvisées avec des écorces, bivouacs à la belle étoile sur un tapis de mousse... La caméra, tactile, filme les mains qui tâtonnent, les corps qui réapprennent la liberté de mouvement, un autre rapport au temps, une poignée d'humains qui éprouvent les principes et les limites d'une vie frugale en communauté, en discutent et rêvent d'autonomie dans un monde avec lequel ils se sentent en rupture."
(Visions du Réel - Emmanuel Chicon)

"Listening, observing, touching, tasting. Moving through a space that is still pristine, undomesticated, that of the state of nature. He is there to reconnect with that state, she is doing a course on edible wild plants, another woman regrets spending her days in front of a computer... About 15 of them have set off for a week, with their rucksacks, to walk in the forest, to reflect alone or together on their existence constrained by a highly toxic consumer society. Step by step, Carole Messmer follows these temporary nomads in detox, who teach themselves to survive with only the resources found in the woods: gathering in baskets made from rushes, meals taken around the fire in plates improvised from barks, bivouacs under the stars on a carpet of moss... The camera, tactile, films the hands that feel around, the bodies that are relearning freedom of movement, another relationship to time, a handful of humans who are experiencing the principles and limits of a frugal life in a community, who talk about it and dream of autonomy in a world from which they feel estranged."
(Visions du Réel - Emmanuel Chicon)

Distinctions