film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Public fait sa scène, Avignon 1996
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jean-François Raynaud

PRODUCTION / DIFFUSION

JFR Productions, Compagnie La Chrysalide

PARTICIPATION

DDF (Délégation au Développement et aux Formations), DRAC Rhône-Alpes

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films du zèbre, BnF - Bibliothèque Nationale de France

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 1996, année du cinquantenaire du Festival d'Avignon, la metteuse en scène Françoise Coupat réunit des gens venus de lieux, de cultures et d'horizons différents, novices ou non. Pendant quatre jours, ils vont se mettre en chantier et présenter un spectacle résultant de la circulation d'une parole nourrie de leur vie et de l'intensité de leur expérience. Les rôles ont été distribués intuitivement à partir de l'individualité de chacun. Tous parlent de la relation de proximité, de confiance et d'exigence établie tout au long du travail. Dans cette aventure collective, il s'agit que chacun soit au plus près de ses motivations, grandisse et se transforme dans le côtoiement de l'autre, se soucie d'être plutôt que de paraître ou de plaire. Le pari est que les comédiens s'engagent au plus loin avec les mots ; ainsi, l'écriture théâtrale sera déplacée et émergera de son polissage. Ce n'est pas une forme définitive mais une prise de parole, une proposition, et "le public fait sa scène". Marie Dunglas

In 1996, the year of the fiftieth anniversary of the Avignon Festival, the producer Françoise Coupat brought together people from different places, cultures and horizons, novices or not. For four days, they worked together and presented a show resulting from the circulation of words fed by their lives and the intensity of their experience. The roles were distributed intuitively based on the individuality of each person. They all speak about the relation of closeness, trust and level of requirement established while they were working. In this collective adventure, it is necessary that each one should be as close as possible to his motivation, should grow and be transformed by being alongside others, should care about being rather than appearing or pleasing. The challenge was that the actors commit themselves as far as possible with words ; thus, theatrical writing will be moved and emerge from its polishing. It is not a definitive form but a word, a proposition, and "the public makes its stage". Marie Dunglas.