film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Simone et André Schwarz-Bart, la mémoire en partage
© INA
1/1

Comment évoquer Simone Schwarz-Bart, un des grands noms de la littérature antillaise auprès de figures telles Maryse Condé ou Edouard Glissant ? Son nom est inextricablement lié à celui de son mari, André Schwarz-Bart auteur du célèbre Dernier des Justes paru en 1959 et prix Goncourt la même année.
Ensemble ils ont bâti une œuvre, tantôt à quatre mains, tantôt seuls chacun de leur côté. Le riche cycle antillais démarré en 1967 avec le Plat de porc aux bananes vertes a été écrit à quatre mains ; puis Simone sur sa lancée a continué d’écrire ses propres romans, pour les siens, pour le peuple de Guadeloupe, comme André l’avait fait pour les siens, le peuple juif.