film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Historia de una trama (Agente Ramírez)
Story of a Plot (Agent Ramírez)
© Mónica Restrepo
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Mónica Restrepo

AUTEUR(S)

Roberto Araújo

IMAGE

Andrés Bedoya, David Escobar

SON

Andrés Bedoya, David Escobar

MONTAGE

Mónica Restrepo

PRODUCTION / DIFFUSION

Mónica Restrepo

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Mónica Restrepo

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Dans les Mémoires posthumes de l’agent Ramirez, roman d’espionnage paru dans les années 70 et vite oublié, l’écrivain Roberto Araujo faisait la satire de la police politique colombienne (D.A.S) et décrivait la répression violente qu’elle exerça pendant la Guerre Froide contre tout mouvement de gauche.
Quatre décennies plus tard, Manuel Hernandez, ami de l’écrivain décédé en 2006, habite dans l’ancien bâtiment de la D.A.S, transformé en immeuble résidentiel. Cette étrange coïncidence topographique est l’origine d’un film tout aussi insolite et facétieux. Historia de una trama commence comme une performance d’adaptation littéraire : un acteur, interprétant Ramirez, effectue les gestes routiniers d’un homme sortant de la douche et s’habillant pour aller au travail tandis qu’une jeune femme, installée dans le lit de l’agent secret, lit à voix haute le passage correspondant dans le roman. Quelques minutes plus tard, la lectrice ayant suivi l’acteur jusqu’au bureau du personnage, tous deux se retrouvent assis face à Manuel Hernandez, prêt à répondre à leurs questions sur l’ami écrivain et son roman méconnu.
Du salon au jardin, l’entretien suit son cours décontracté, Hernandez se révélant conteur intarissable de sa jeunesse au côté d’Araujo, fils de bonne famille coincé entre les intérêts de sa classe et les aspirations politiques du milieu littéraire qu’il fréquente. Les morceaux de conversation alternent avec des fragments d’adaptation burlesque – lecture off doublant la mise en scène en décor réel des vains efforts de l’agent Ramirez pour infiltrer le milieu étudiant. Usage politique de l’ironie, sophistication narrative allégée par une désinvolture très contrôlée et jamais complaisante : de l’écrivain à la cinéaste, d’une génération à l’autre, un précieux héritage est ici transmis."
(FIDMarseille - C.N.)

Distinctions