film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Serge-Philippe, un fantôme dans la ville
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Daniel Karlin

AUTEUR(S)

Rémi Lainé

PRODUCTION / DIFFUSION

VF Films Production, France 2

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

VF Films Production, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0001-75DA-0000-P-0000-0000-0
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 1998 | 93 minutes | Betacam SP
  • Un film de Daniel Karlin

En 1995, la presse a rendu compte de la situation d'un homme qui, sorti de prison depuis près de trois ans, réclamait à être incarcéré à nouveau, "pour éviter de retomber dans la délinquance". Serge-Philippe Dignon, Ivoirien, est arrivé en France à l'âge de 12 ans pour rejoindre son père. Scolarisé en région parisienne, puis pris en charge par la DDASS et la protection judiciaire de la jeunesse, il a ensuite été condamné successivement à un peu plus de six ans de prison. Mais ces peines accomplies, il a reçu un arrêté ministériel d'expulsion. Il n'a pourtant pas été expulsé, la mesure étant "tempérée" par une assignation à résidence dans le département des Hauts-de-Seine, sans papier d'identité, sans domicile, sans travail, sans couverture sociale : "SDF assigné à résidence" titrait le "Canard Enchaîné". Outre son drame personnel, nous voulions évoquer la situation insupportable à laquelle sont réduits des milliers d'êtres humains devenus de véritables fantômes sur le territoire de la République

In 1995 the press reported about the situation of a man who, out of prison for almost three years, was asking to be imprisoned again, "to avoid getting into delinquency again". Serge-Philippe Dignon, from Ivory Coast, arrived in France at the age of 12 to join his father. He went to school in the Paris region, then was taken in charge by the DDASS and the legal system of protection of young people. He was then successively sentenced to a little over six years in prison. But once his time was served, he received a ministerial expulsion order. However he was not expelled, as the measure was "tempered" by a placement under forced residence in the département of Hauts-de-Seine, without identity papers, without a home, without work, without social coverage : "Homeless man placed in forced residence" was the headline in the "Canard Enchaîné". Besides his personal drama, we wanted to evoke the unbearable situation to which thousands of human beings are reduced who have become real ghosts on the territory of the French Republic