film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Raisins de la colère - 1) En avoir ou pas - 2) Sept Personnes en quête de lendemain (1re partie) - 3) Sept Personnes en quête de lendemain (2e partie) - 4) Les Années de la grande démerde
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Daniel Karlin

AUTEUR(S)

Rémi Lainé

PRODUCTION / DIFFUSION

VF Films Production, France 2

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

VF Films Production

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 1997 | 85 minutes | Betacam SP
  • Un film de Daniel Karlin

1 - Artisans, ouvriers, commerçants, à Marseille et Guingamp, fréquentent l'ANPE et se battent pour s'en sortir. Avec en toile de fond la chronique de la vie de deux agences locales de l'ANPE, le film brosse une galerie de portraits de personnages confrontés à la précarité grandissante de notre société. 2 et 3 - Comment vit-on au quotidien quand on est si peu assuré du lendemain ? Parmi les millions de Français désormais contraints de vivre "au jour le jour", les réalisateurs ont retenu 7 personnes, 3 femmes et 4 hommes de conditions sociales et d'âges différents. Durant un an et demi, ils les ont suivis dans leur vie personnelle et leurs avatars professionnels, partageant leurs espoirs et leurs déconvenues. 4 - Les réalisateurs se sont installés deux mois à Cahors. Pour les chômeurs, le choix est simple : ils déménagent ou ils se "démerdent". En s'intéressant à une dizaine de situations particulières, le film fait l'inventaire des moyens et des combines pour échapper à la misère.

1 - Craftsmen, workmen, shopkeepers, in Marseille and Guingamp, go to the ANPE and fight to survive. With the life of two local ANPE offices as a backcloth, the film paints a picture of people confronted with the growing precariousness of our society. 2 and 3 - How do people live everyday when they are so unsure of tomorrow ? Among the millions of French people who now have to live "from day to day", the film-makers chose 7 people, 3 women and 4 men from different social backgrounds and of different ages. For a year and a half they followed them in their personal life and their professional ups and downs, sharing their hopes and their disappointments. 4 - The film-makers spent two months in Cahors. For the unemployed the choice is simple : they move house or they "get on with it". Looking at ten or so particular situations, the film makes an inventory of the means and ways of escaping from poverty.