film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Hollywoods 2. Weltkrieg
Quand Hollywood s'en allait en guerre (1939-1945)
Hollywood's Second World War
© Florianfilm GmbH
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jascha Hannover

PRODUCTION / DIFFUSION

Florianfilm GmbH, Radio Bremen, ARTE Allemagne

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ARTE France Distribution

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Entre 1933 et 1938, pas un film américain ne montre de nazis à l'écran. L'heure est au divertissement pour oublier le marasme économique. Les grandes puissances connaissent pourtant déjà l'efficacité de la propagande sur grand écran, surtout aux États-Unis, où deux tiers de la population va chaque semaine au cinéma. Les patrons d'Hollywood sont frileux, même si nombre d'entre eux sont juifs – donc bien placés pour mesurer la force de l'antisémitisme américain. En 1939, sous l'impulsion de Roosevelt, la donne change. Les Aveux d'un espion nazi, produit par la Warner et réalisé par Anatole Litvak, est le premier long métrage à dénoncer ouvertement le national-socialisme. Et après Pearl Harbor, tout Hollywood ou presque participe à l'effort de guerre, en lien avec le service des armées. Clark Gable, Bette Davis et Rita Hayworth parcourent le pays pour réunir des fonds. Frank Capra, terrassé par la projection du Triomphe de la volonté de Leni Riefenstahl, réplique en détournant les images du film de propagande nazi pour sa série documentaire Pourquoi nous combattons. John Ford, lui, s'envole vers le Pacifique pour y filmer la guerre en couleurs, dans La Bataille de Midway. William Wyler accompagne les pilotes de bombardiers et réalise des images exceptionnelles avec Memphis Belle. Billy Wilder, qui a fui l'Allemagne en 1933, dirige un film sur la libération des camps qui sera montré au public allemand après la victoire des Alliés. George Stevens, de son côté, capture les images terribles de la libération du camp de Dachau, qui seront projetées au procès de Nuremberg.
Nourri de témoignages et d'impressionnants extraits des œuvres, ce film suit plusieurs des réalisateurs les plus influents de l'âge d'or hollywoodien dans leur participation à l'effort de guerre. Un engagement qui dépassera bien souvent l'acte de propagande pour donner lieu à des chefs-d'œuvre, capter des témoignages de première importance, redéfinir le documentaire et bouleverser profondément la vie de ces hommes d'images.