film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Robert Mitchum, le mauvais garçon d'Hollywood
© Siècle Productions / Lobster Films / ARTE France
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Stéphane Benhamou

IMAGE

Ellington Tynes, Xavier Liberman

SON

Pierre Dachery

MONTAGE

Laurent Rousseau

MUSIQUE ORIGINALE

Marc Benham

PRODUCTION / DIFFUSION

Siècle Productions, Lobster Films, ARTE France

PARTICIPATION

CNC, Procirep, Angoa-Agicoa

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Siècle Productions, France Télévisions Distribution

ISAN : ISAN 0000-0004-6A0B-0000-Z-0000-0000-6

Par son naturel, le "bad boy" Robert Mitchum a conquis le public et les plus grands cinéastes, d'Otto Preminger à Vincente Minnelli en passant par Howard Hawks. Sans occulter ses frasques, ce séduisant portrait dévoile la sensibilité que l'acteur dissimulait sous sa désinvolture. Né en 1917 dans le Connecticut, Robert Mitchum subit de plein fouet la Grande Dépression. À 11 ans, il quitte un foyer qui n'a plus de quoi le nourrir. Après quelque temps passé chez ses grands-parents et une arrestation pour vagabondage, il rejoint la cohorte des hobos, ces errants en quête de jobs ou de combines. Cette jeunesse à la dure lui forgera le caractère et les muscles. Elle lui donnera aussi le désir d'un ancrage familial. En 1940, il épouse Dorothy, et leur union résistera à toutes ses infidélités. Dès ses débuts, Robert Mitchum joue avec un naturel, à contre-courant de la vogue Actors Studio. Sa carrure, son flegme, son ironie en font un sex-symbol.