film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
L'artiste R.H. fourbit ses armes
The Artist R.H. Takes Up Arms
© Azalé
1/3
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Patrick Bittar

IMAGE

Patrick Bittar

SON

Patrick Bittar

MONTAGE

Patrick Bittar

PRODUCTION / DIFFUSION

Azalé

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Azalé

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Rodolphe Hammadi est un artiste contemporain français qui trace son chemin de création hors des modes et des conventions du milieu. Tourné alors qu'il était invité en résidence par le Centre de création contemporaine de Valaurie, ce film propose une rencontre intime avec le créateur d'une œuvre puissante et précieuse. Après avoir travaillé quelques années dans les mines du bassin houiller de Lorraine où il est né, R. Hammadi s’engage dans les parachutistes pour échapper à un destin trop entravé. Dans les années 80, il devient photographe à Paris. Il se consacre depuis une dizaine d'années à la production de ses "armes", des sculptures élaborées à partir de branches d'arbres sur lesquelles il greffe des objets récupérés à droite à gauche. Certaines de ses "armes" sont entrées dans les collections permanentes de l’Institut du Monde Arabe et du Musée de la Chasse et de la Nature à Paris.

Rodolphe Hammadi is a contemporary French artist who traces his way of creation out of the trends and conventions of the milieu. Shot while he was invited in residence by Valaurie's Center for Contemporary Creation, this film offers an intimate encounter with the creator of a powerful and precious work. After working for a few years in the mines of the coalfield of Lorraine where he was born, Rodolphe Hammadi joined the paratroopers to escape a hindered fate. He then worked with Irina Ionesco, Pucci de Rossi, and the painter Corneille. In the 80s, he became a photographer in Paris. For the past ten years, he has devoted himself to producing his "weapons", sculptures made from tree branches on which he grafts objects recovered here and there. Some of his "weapons" have entered the permanent collections of the Institute of the Arab World and the Museum of Hunting and Nature in Paris.