film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
The Call
© Start
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Enrico Maisto

IMAGE

Lacopo Loiodice

SON

Simone Paolo Olivero

MONTAGE

Veronica Scotti, Valentina Cicogna

PRODUCTION / DIFFUSION

Start, Rai Cinema

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Slingshot Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

L'atmosphère est solennelle. Une imposante mosaïque chargée d'Histoire et de symboles accroche les regards. La table autel, monumentale, sur son estrade, fait face à des rangées de bancs qui peu à peu se remplissent, en silence. Nous y sommes ! Dans le temple du jugement des hommes, une cour d'assise à Milan. Ils sont soixante hommes et femmes convoqués ce matin. À l’issue de la journée, six d'entre eux seront désignés comme jurés. Quels seront les "élus"? En attendant l'annonce de la présidente de la cour, Maisto scrute les visages, capture les murmures et bribes d'échanges des convoqués. Parce qu'il entre dans l'intimité des petites préoccupations personnelles, des peurs et des questions de ces citoyens, The Call nous interroge très directement. Comment réagirions-nous à cet appel à juger ? Mais surtout, le film renvoie à une question sociétale et politique : en quoi le jury populaire participe t-il à l'élaboration de la justice et à l'exercice de la démocratie ? (Céline Jardel)

Italian citizens can be called to serve on juries for certain criminal cases. They don't get much time to think about it, either: on the day before appearing for jury selection, they're randomly selected by a computer system. And so, one morning at 10 o'clock, 60 tense Italians take their place in a Court of Assizes that was, as one potential juror whispers, built under Mussolini. The camera never gives an overview shot, but always films each individual in close-up. Their whispers, nervous questions, funny comments and discomfort are all captured and brought together in a soft cacophony full of reflection on this remarkable civic duty. A drawn-out and infamous criminal case from 1974 and the judge’s claim that no one needs to be scared of the mafia lend an extra dimension to this fascinating cinematic observation.

Distinctions