film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
1945, la République des enfants perdus
© Pitch TV
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Frédéric Tonolli

IMAGE

Frédéric Tonolli

SON

Gaspard Baudry

MONTAGE

Gautier Larnicol

MUSIQUE ORIGINALE

Jean-Michel Dunyach

PRODUCTION / DIFFUSION

Pitch TV
, France 5, Histoire TV

PARTICIPATION

CNC, Procirep, Angoa-Agicoa, Fondation pour la Mémoire de la Shoah, Fondation Rotschild

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Balanga TV

ISAN : 0000-0005-497B-0000-6-0000-0000-J
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Budapest 1945.
Dans les décombres de la capitale hongroise dévastée par la guerre, un homme accueille des orphelins. Durant celle-ci, ce pasteur, Gabor Sztehlo, avait réussi à cacher et sauver près de 2 000 Juifs, dont la moitié était des enfants. Cette fois-ci, environ 300 jeunes, de 4 à 18 ans, viennent de tous les horizons. Ils ont entendu parler de "Gaudiopolis", la "cité de la joie". Le pasteur les accueille dans une vaste bâtisse sur les hauteurs de Buda, puis dans les maisons abandonnées alentour. Il n'y a rien à manger. Sztehlo a une idée : laisser les enfants créer une république. Les plus grands prennent le pouvoir, votent une Constitution, élisent un président, des juges et un chef de la police. Mais que vaut la démocratie quand les ventres sont vides ? Le Parlement fait inscrire dans la Constitution le droit de chaparder et de mendier. L’expérience cessera en 1951.

Budapest 1945.
Through the rubble of the Hungarian Capital, devastated by the war, a man shelters orphaned children. Throughout the conflits, Gabor Sztehlo, a Protestant pastor, successfully hid and saved nearly 2000 Jews, half of which were children. After the end of the war, nearly 300 children aged 4 to 18 years old, come to him from everywhere in the country. They have heard from “Gaudiopolis”, the City Of Joy. The pastor welcomes them in a large building, and in the abandoned houses, on the hills of Budapest. There is nothing left to eat. Sztehlo has an idea. What if the children could create their own government? The eldest take the power, they draft a Constitution, and elect a President, alongside juges and a Police Chief. But what good does it bring, when the stomachs are empty? The Constitution allows stealing and begging. The experiment would cease to exist in 1951.

Distinctions