film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La vie est dans le pré
© Bonne Pioche Productions
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Éric Guéret

IMAGE

Éric Guéret

SON

Éric Guéret

MONTAGE

Isabelle Szumny

MUSIQUE ORIGINALE

Etienne Bonhomme, Pierre Fruchard

PRODUCTION / DIFFUSION

Bonne Pioche Productions

PARTICIPATION

France Télévisions, CNC, Région Nouvelle-Aquitaine, Conseil général de la Charente-Maritime

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lucky You

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2019 | 80 minutes & 52 minutes
  • Un film de Éric Guéret

Paul François, agriculteur en Charentes, est un "grand céréalier", il exploite 250 hectares de terre. En 2004, il a été intoxiqué par du Lasso, un herbicide de Monsanto. Il en garde de graves séquelles. Après dix années de doutes et d’hésitations, Paul a décidé de surmonter ses peurs et de convertir toutes ses terres en agriculture biologique. Éric Guéret a suivi cette mutation passionnante pendant une année, de sa dernière moisson "chimique" à sa première moisson sans pesticide.
Le cas de Paul est emblématique de celui des agriculteurs de sa génération. Passer en bio demande de tout remettre en cause. Il doit commencer par réapprendre l’agronomie, observer ses terres, adapter les outils dont il dispose et inventer sa propre méthode. Un savoir qu’il avait oublié comme tous ceux qui ont été formés à l’agriculture intensive. Paul prend des risques importants mais l’enjeu est essentiel. S’il parvient à cultiver 240 hectares en bio, il aura prouvé que l’agriculture chimique n’est pas une fatalité et qu’il est potentiellement possible de nourrir la planète sainement. Parallèlement, Paul mène un autre combat de taille. Depuis douze ans, il se bat en justice contre Monsanto pour faire reconnaître la responsabilité de la firme dans ses graves problèmes de santé. Il a gagné en première instance et en appel, mais Monsanto contre-attaque en permanence. Ce procès très médiatisé va connaître son issue dans ce film lors d’une ultime audience à la cour d’appel de Lyon. Cassation ?

Distinctions