film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Nan Goldin
© Nan Goldin
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    KS Visions

  • DVD en vente sur :

    ARTE Éditions

  • DVD en vente sur :

    ARTE Éditions

  • Visionner sur

    ARTE VOD

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Née en 1953, Nan Goldin est aujourd'hui l'une des plus célèbres photographes de l'Amérique contemporaine. Souvent qualifié à tort de scandaleux ou de provocant, son travail photographique, commencé au début des années 70, la situe au point le plus extrême de la photographie moderne, celui où la prise de vue s'empare de l'existence même du photographe pour en explorer tous les versants, sans limites ni tabous. Ainsi Nan Goldin a capté en images les aventures les plus intimes de sa propre vie, au cœur des turbulences de l'underground new-yorkais. Des images qui relatent ses amours, ses plaisirs, ses amis, travestis, homosexuels ou transsexuels, mais aussi sa solitude, sa dépendance à la drogue, son extrême fragilité et sa difficulté à survivre. Pour la première fois, en treize minutes d'un monologue de vérité brute, Nan Goldin raconte elle-même dans "Contacts" ce qui la lie à ses images.

Born in 1953, Nan Goldin is now one of the most famous contemporary American photographers. Often wrongly considered scandalous or provocative, her work from in the early 1970s places her at the cutting edge of modern photography, where the taking of pictures takes hold of the photographer's very existence in order to explore it from every angle, without limits or taboos. That is how Nan Goldin captured on film the most intimate adventures of her own life, at the heart of the turbulent New York underground. Photos that tell of her loves, her pleasures, her friends, but also of her loneliness, her addiction, her extreme fragility and her trouble surviving.

Distinctions