film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
El Corredor
Ultraman, l’histoire minimaliste d’Erwin Valdebenito
© Surreal
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Cristián Leighton

IMAGE

David Bravo

SON

Cristián Larrea, Eric del Valle

MONTAGE

Sophie França

MUSIQUE ORIGINALE

Cristían Freund

PRODUCTION / DIFFUSION

Daniela Bunster, Surreal

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Daniela Bunster, Surreal

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Un homme court sur l’autoroute qui mène vers Santiago. C’est Erwin Valdebenito, employé de bureau anonyme. Tous les jours, il parcourt les 15 kilomètres entre sa maison et son lieu de travail en courant. But de ces entraînements quotidiens : l'Ultra marathon, une épreuve dans l’Arizona aux États-Unis, où il doit courir pendant 24 heures d’affilée…

"Portrait absurde et touchant d’Erwin Valdebenito, employé de bureau dont le quotidien se déroule sous le signe de la routine et de l’anonymat. Mais sa passion obsessionelle pour la course à pied fait de lui un improbable petit héros : chaque jour, à l’aube, il parcourt une quinzaine de kilomètres sur l’autoroute pour se rendre à son travail à Santiago, au mépris des nombreuses voitures et de la pollution. Une fois arrivé au bureau, il se transforme illico en parfait fonctionnaire, exécutant des tâches routinières telles que le remplacement des rouleaux de papier dans les machines en parcourant les divers étages ou en arpentant le dédale de corridors du vaste immeuble. Cette double vie semble créer un équilibre dans la vie d’Erwin : la passion pour la course compense le train-train professionnel. L’assiduité et l’engagement dans la préparation pour l’ultramarathon, l’une des grandes épreuves de course à pied, font d’Erwin un de ces personnages épiques qui vivent à la limite de leur passion."
(Jasmin Basic - Visions du Réel)

"The absurd and touching portrait of Erwin Valdebenito, an office worker whose daily life is one of routine and anonymity. But his obsession with running makes him an improbable little hero: every day, at dawn, he runs about fifteen kilometres on the motorway to get to work in Santiago, in defiance of the many cars and the pollution. Once in the office, he is immediately transformed into the perfect civil servant, carrying out routine tasks such as replacing rolls of paper in the machines, wandering the various floors or roaming the maze of corridors in the huge building. This double world seems to create equilibrium in the life of Erwin: this passion for running compensates for the professional drudgery. His diligence and commitment in preparing for an ultra-marathon, a big running event, make Erwin into one of these epic personalities who live on the limits of their passion."
(Jasmin Basic - Visions du Réel)

Distinctions