film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Two Stones
© Schuldenberg Films
1/6
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Wendelien Van Oldenborgh

IMAGE

Maasja Ooms

SON

Rik Meier, Titus Maderlechner

MONTAGE

Wendelien Van Oldenborgh

PRODUCTION / DIFFUSION

Schuldenberg Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lux

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Nous voilà embarqués à découvrir deux projets d’habitation collective. L’un, à Kharkiv, en Ukraine, datant de l’aube soviétique en 1930 ; l’autre, dans la banlieue de Rotterdam, dans les années 1950. Leur lien ? Lotte Stam-Beese, première femme formée à l’architecture au Bauhaus, qui prit part aux deux aventures. Deux espaces politiques et sociaux pour deux utopies architecturales distinctes. Wendelien van Oldenborgh (on se souvient de son Beauty and the Right to the Ugly, FID 2015) observe, écoute, compare, superposant aux lieux leurs analyses.
L’artiste britannique Hannah Dawn Henderson l’accompagne dans cette enquête et interroge : comment y habitait-on ? Comment y habite-t-on aujourd’hui ? Quels étaient les enjeux politiques alors ? Quels espaces étaient pensés pour les femmes ? Pour quels rôles dans la société ?
Le film déploie des récits nourris d’explications très informées et militantes, alors que nous passons dans un va-et-vient parfois imperceptible d’une ville à l’autre, et du passé au présent, par un fin tressage. La complexité pourrait être amplement alimentée, mais la cinéaste opère alors un geste inattendu : répéter la première moitié du film, assortie cette seconde fois d’autres sons, d’autres voix, d’autres informations, d’autres trajectoires de femmes. Dans cette reprise, les discours comme les lieux se diffractent, film palimpseste où chaque histoire éclaire l’autre. Jeu de calque et d’écho, de points de vue ouvrant à une contre-Histoire, à revers, comme le suggèrent les surimpressions émaillant le film. Un parcours dans les (re)plis des lieux, de l’Histoire, des paroles, rythmé par les apparitions d’une l’interprète qui traduit autant qu’elle commente de sa voix chuchotée, narratrice fantomatique."
(N.F. - FIDMarseille 2020)

Two Stones explores the trajectories and ideals of the Bauhaus-trained, German architect Lotte Stam-Beese and the Caribbean activist and writer Hermina Huiswoud through dialogues and appearances by contemporary protagonists. Both Stam-Beese and Huiswoud spent time working in the Soviet Union in the early 1930s and both ended up being active in the Netherlands after WWII.
Two Stones was filmed in the 1930s constructivist district of KhTZ in Kharkiv, Ukraine, the first large housing project on which Lotte Stam-Beese worked, and in Stam-Beese’s celebrated 1950s Pendrecht, designed during her period as Rotterdam’s main architect/urban planner. In the 1970s, Hermina Huiswoud was agitating against the Rotterdam housing rule, which limited Caribbean Dutch inhabitants to settle in any of the city’s districts if their presence would exceed 5% of the population. Resonances, as well as dissonances between the distinct trajectories of the two women and their expectation from communist ideology, are sensed through thoughts and experiences of the protagonists, who all have a personal or professional relation to the issues at hand.

Distinctions