film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
散买卖不散交情
A Peaceful Divorce
© Sidi Wand / Yellow-Green Pi
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Sidi Wang

IMAGE

Sidi Wang

SON

Sidi Wang

MONTAGE

Sidi Wang

PRODUCTION / DIFFUSION

Sidi Wang, Yellow-Green Pi

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Sidi Wang

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Chine | 2020 | 19 minutes | HD
  • Un film de Sidi Wang

"Une première conversation sur internet – il y en aura deux. Une jeune femme répond à un ordinateur d’où sort la voix d’un homme, sans doute son père. Dehors, la nuit, et les immeubles, où brillent des douzaines de fenêtres semblables à celle-ci. La conversation nous fournit la clé : la Covid a frappé la Chine, tout le monde se terre chez soi et regarde des films.
Encadré par deux conversations avec le père absent, A Peaceful Divorce s’attache aux espaces et aux gestes du quotidien du confinement. La réalisatrice filme le salon, la cuisine, les fenêtres qui reflètent l’intérieur plutôt qu’elles ne suggèrent l’échappée vers le dehors. La mère se teste avec une machine d’usage compliqué, le beau-père fait la cuisine. Mais des images d’une texture différente viennent dérégler cet enregistrement du quotidien : un homme autre est vu dans la même cuisine souriant à la caméra avant de goûter un fruit, une réjouissance familiale avec des visages différents voit la jeune femme faire des grimaces à la caméra. La deuxième conversation avec son père viendra éclairer l’enjeu du film : traiter du divorce de ses parents, qui la mène à être confinée avec sa mère mais sans son père, présent seulement par la voix. Le mélange d’images se révèle alors comme une stratification de temps, une invocation du père aimé et absent, par des images enregistrées à une autre époque. L’enjeu ? Transformer l’expérience vécue en matière filmique, le manque affectif en réseau d’images."
(N.L. - FIDMarseille 2020)

"A conversation on the internet – soon to be followed by another one. A young woman answers a man – no doubt her father – whose voice we hear from a computer. Outside, the buildings where dozens of windows like this are shining at night. The conversation gives us a key: the Covid-19 has hit China, everyone is locked inside, at home, watching films.
Framed by two conversations with the absent father, A Peaceful Divorce sets its focus on everyday spaces and gestures during lockdown. The director films the living room, the kitchen, the windows reflecting the inside instead of suggesting a way out. The mother is testing a machine not quite ready for use; the father-in-law is cooking. Images of a different texture, however, come to unsettle this recording of everyday life: we see another man in the same kitchen as he smiles at the camera while he’s about to taste a fruit; a family celebration with different faces sees the young woman wincing at the camera. The second conversation with her father will be clarifying what is really at stake in this film: dealing with her parents’ divorce, which leads her to lockdown with her mother but not with her father whose voice we hear. The mix of images then turns out to be something like layers of time, an invocation of the loved and absent father, through images recorded in another time. The stakes? Turning lived experience into film material, and lack of affection into a network of images."
(N.L. - FIDMarseille 2020)

Distinctions