film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
L'Ivresse des profondeurs
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

François de Riberolles

IMAGE

Matthieu Blanchais

MONTAGE

Audrey Maurion

MUSIQUE ORIGINALE

Stéphane Lopez

PRODUCTION / DIFFUSION

Vivien Lemaignan, Les Gens Bien Productions, Andromède Océanologie, ARTE France, Ushuaïa TV, RTS - Radio Télévision Suisse

PARTICIPATION

CNC, Procirep, Angoa-Agicoa

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ARTE France Distribution

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

L’expédition "Gombessa V" a marqué en juillet 2019 une étape qui fera date dans l’histoire de la plongée. C’est en effet la première fois que des hommes parviennent à évoluer à leur guise, à de telles profondeurs et durant une si longue période : vingt-quatre jours, suivis de quatre jours de décompression progressive, avec de nombreuses heures d’exploration quotidiennes. Le documentaire de François de Riberolles retrace l’histoire de cette conquête "bathyale" (qualificatif de la zone située au-delà de 200 mètres de profondeur), qui pour avoir été plus discrète que la course à l’espace, a dépendu elle aussi d’une succession d’innovations techno-scientifiques et du courage mêlé d’obstination de quelques pionniers.
Jusque dans les années 1950, au-delà de 30 à 40 mètres sous la surface de la mer, les plongeurs se heurtent à un phénomène appelé "ivresse des profondeurs" : sous la pression de l’eau, l’azote contenu dans l’oxygène des bonbonnes altère le système nerveux et met leur vie en danger. C’est en 1959 que le jeune mathématicien suisse Hannes Keller a l’idée de substituer de l’hélium, plus léger, à l’azote : il ouvre ainsi la voie à des plongées de plus en plus profondes, mais aussi à des expériences inédites d’immersion au long cours. Cette quête culmine avec le record, jusqu’ici inégalé, de Théo Mavrostomos, qui en 1992 passe trois heures à 701 mètres de profondeur. Près de trois décennies plus tard, il supervisera le dispositif qui permettra à Laurent Ballesta et à ses coéquipiers d’écrire un nouveau chapitre de la saga. En passant aussi par les "maisons sous la mer" de l’incontournable commandant Cousteau, dans les années 1960, les caissons habitables des travailleurs du pétrole offshore une décennie plus tard ou les expérimentations de la marine américaine, un passionnant voyage dans le temps, au fil d’étonnantes archives.