film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Nous retournerons un jour...
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Samir Abdallah, Walid Charara

PRODUCTION / DIFFUSION

L' Yeux ouverts

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

L' Yeux ouverts

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Dans les camps de l'exil, comme ici, au Liban, les Palestiniens sont bien seuls. Ils vivent toujours la Nakba, la catastrophe qu'a été l'expulsion de Palestine, en 1948. Dans les camps de Chatila, de Mar Elias, de Aïn Héloué, les réfugiés de 1948, leurs enfants et petits-enfants racontent des vies faites d'exil, d'expulsions répétées, de dispersion, de souffrances, d'espoirs, de résistance, de guerres... Habitués à vivre selon le vieil adage qui dit qu'il n'y a que le provisoire qui dure, malgré le sentiment d'être les oubliés de l'Histoire et de vivre une situation de non-droit absolu, les trois générations de l'exil clament toujours leur aspiration au retour, une constante de la lutte palestinienne depuis 50 ans. Ce film est un travail sur la mémoire de l'exil palestinien et sur les représentations qu'en donnent ceux qui l'ont vécu. Ils apportent un éclairage particulier aux archives filmées, aux photos, dessins, peintures, et aux musiques qui ont été produites sur l'histoire de ce peuple dans le siècle

In the camps of exile like here in Lebanon, the Palestinians are quiet alone. They still live the Nakba, the disaster of their expulsion from Palestine in 1948. In the camps of Chatilla, Mar Elias and Aïn Héloué, the refugees of 1948, their children and grand-children tell their life made of exile, repeated expulsions, scattering, suffering, hopes and wars. Used to live in accordance with the old adage which says that only the temporary lasts, although the fact that they feel they are the forgotten of the History and that they live a situation of no right, the three generations of exile go on in proclaming their aspiration to return in their homeland. A constant in the Palestinian fight since fifty years. This film is a work about the memory of the Palestinian exile and about the representation which are given by those who live it. They bring a particular lighting to the filmed archives, photos, drawings, paintings and music which were produced about the history of this people along this century.