film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Des fraises pour le renard
© Le Cinquième Rêve / France Télévisions
1/3
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Thierry Robert, Stéphane Durand

MUSIQUE ORIGINALE

Arnar Guđjónsson

PRODUCTION / DIFFUSION

Le Cinquième Rêve, France Télévisions, TV5 Monde

PARTICIPATION

CNC, Région Bourgogne-Franche-Comté, Procirep, Angoa-Agicoa

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Le Cinquième Rêve

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Une révolution se prépare dans nos campagnes : à travers le pays se forment des communautés de paysans où vie domestique et vie sauvage dialoguent et négocient, jour après jour, pour le plus grand bénéfice de tous.
Des agriculteurs fraternisent avec les renards, hébergent les oiseaux migrateurs et accueillent les mauvaises herbes. Toute cette nature encombrante, inutile et soi-disant nuisible, que l'agriculture conventionnelle a cherché à exterminer avec des pesticides, depuis plus de cinquante ans, coexiste avec l'homme pour le bien de tous.
En suivant la vie de 3 fermes emblématiques de nos régions françaises, le film nous fait découvrir un pan méconnu de la biodiversité.
Michel, éleveur de vaches laitières pour la fabrication d’un fromage AOP, dans le Doubs, a cessé de recourir aux produits chimiques traditionnels, utilisés pour éliminer les campagnols, des petits rongeurs qui dévastent les pairies et nuisent à l’alimentation des vaches. Car il existe un prédateur naturel : le renard. Sa seule présence suffit à limiter les ravages des campagnols, mais encore faut-il tolérer qu’il vienne chaparder quelques fraises dans le potager !
Dans la Drôme, Elsa et Sébastien ont installé leur ferme dans un désert de biodiversité. Mais grâce à la polyculture et à leurs pratiques vertueuses, ils comptent désormais sur les oiseaux, les libellules, les insectes et toute la richesse de la faune et la flore sauvage pour les aider dans leur travail quotidien.
Dans l’Aude, Mathieu est parvenu à concilier ses deux métiers d’ornithologue et d’éleveur de chèvres en intégrant les vautours des montagnes au cycle de la vie des troupeaux.
La morale de ces fables est émouvante et optimiste. Et si les fermes sauvages annonçaient un changement de paradigme ? Les prémices d’une société inédite ? Une nouvelle alliance de l’homme avec la nature ?