film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Moi, sœur Alice, disparue en Argentine en 1977
© Point du Jour
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Je ne joue aucun rôle, je ne suis qu'une simple religieuse des missions étrangères qui a fait le vœu de porter assistance aux habitants les plus déshérités de la paroisse." (Alice Domon, novembre 1977). Sœur Alice Domon fut l'une des milliers de victimes de la répression militaire dans l'Argentine de la fin des années 70. À la date de son enlèvement par un commando de la Marine, en 1977, Alice Domon était engagée auprès des mères des victimes qui commençaient juste à surmonter leur terreur et à manifester leur colère, celles que les militaires ne tarderont pas à nommer "les folles de la place de mai". Ce film remonte le fil de la vie d'Alice. Les nombreuses lettres qu'elle ne cessa d'adresser à sa famille pendant les 10 ans de sa vie en Argentine fournissent la trame d'un récit émouvant : celui de la découverte de la réalité d'un pays mais surtout celui de son engagement sans limite auprès de ceux qui subissaient de plein fouet les sursauts de l'histoire politique argentine à cette époque

"I am not playing any role. I am just a simple nun working for the overseas missions, who has taken a vow to give assistance to the most deprived inhabitants of the parish." (Alice Domon, November 1977). Sister Alice Domon was one of the thousands of victims of military repression in Argentina in the late 1970s. At the time she was kidnapped by Navy commandos, in 1977, Alice Domon was working with the mothers of victims who were only just overcoming their fear and beginning to give public vent to their anger. The military soon nicknamed them "the mad women of the Plaza de Mayo". The film retraces Sister Alice's life. The many letters she wrote to her family throughout the ten years she lived in Argentina constitute the thread of this highly moving tale. Alice gradually discovers the grim reality of the country and becames increasingly committed to those suffering the terrible consequences of the brutality of the Argentinean regime.