film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Irak, destruction d'une nation - 1. L’Allié - 2. L’Adversaire - 3. Le Condamné - 4. Le Fantôme
© Tohubohu / Slug News
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    ZED

Après des années de guerre et de chaos, l’Irak a été détruit, aussi bien matériellement que culturellement. Presque deux millions d’Irakiens sont morts depuis 1980. Comment a-t-on pu en arriver là ?
Des premiers jours de la guerre Iran-Irak, en 1980, à la chute de Daech en 2017, cette série documentaire raconte l’histoire de la destruction de l’Irak sur les 40 dernières années.
Pour comprendre les ressorts d’une telle tragédie, il faut remonter au début des années 80, aux racines des relations entre l’Irak, les États-Unis et les grandes nations internationales, qui sont entrées en conflit à cause de leurs intérêts divergeants. Mensonges, trahisons, manipulations, et actes de désinformation ont tous joué un rôle dans la chute de cette nation.
À travers les témoignages de personnages clés – hauts responsables politiques, historiens, et civils -, le destin de l’Irak est ici entièrement raconté pour la première fois. Grâce à des accès exclusifs et à la découverte de documents jusque-là classés secrets, cette série géopolitique éclaire d’un jour nouveau une tragédie qui a changé le monde dans lequel nous vivons.

Épisode 1 - L’Allié
Aux premiers jours de 1980, Saddam Hussein, alors perçu comme un moderniste par les nations occidentales s’engage dans une guerre totale contre son voisin iranien. L’Europe et les États-Unis voient le Raïs comme un bouclier contre l’obscurantisme islamiste des Mollahs. Pour empêcher leur victoire, tout est permis à l’Irak, y compris l’utilisation d’armes chimiques fournies par plusieurs entreprises occidentales. Le président américain Ronald Reagan enclenche même une coopération militaire avec Bagdad qui s’avèrera décisive. La guerre s’achève sur une victoire à la Pyrrhus après huit ans de conflit… Saddam, déjà rongé par son égo, s’imagine protégé par Washington, Londres et Paris. Il se trompe.

Épisode 2 - L’Adversaire
Persuadé que les grandes puissances le laisseront faire, Saddam Hussein envahit le Koweït le 2 août 1990. Américains, Anglais et Français s’accordent pour punir l’Irak, sans vraiment chercher de solution diplomatique. La guerre du Golfe (janvier – février 1991) est aussi rapide que dévastatrice : les Irakiens sous un déluge de feu voient leurs infrastructures rasées. 100 000 soldats et au moins 60 000 civils meurent. S’ensuit un embargo long de douze ans, qui va faire payer au peuple irakien la mégalomanie de son président. Des centaines de milliers d’enfants périssent de malnutrition, la société irakienne régresse alors que commence une islamisation rampante de la jeunesse. Loin de l’avoir fait tomber, l’embargo renforce le régime de Saddam Hussein.

Épisode 3 - Le Condamné
Pour une partie de la classe politique américaine, faire chuter le dictateur irakien est une obsession. Les attentats du 11 septembre leur offrent une opportunité unique d’y parvenir. Pour justifier la guerre à venir, Washington ment et accuse Saddam Hussein de posséder des armes de destruction massive et d’avoir soutenu les terroristes d’Al Qaïda responsables du 11-Septembre. Après une guerre éclair, la Maison Blanche administre le pays dans l’improvisation. Le chaos s’installe. D’un statut de libérateurs, les soldats américains deviennent des envahisseurs aux yeux des Irakiens. La société irakienne cède à la violence interconfessionnelle : Sunnites et Chiites irakiens s’affrontent dans une guerre inédite.

Épisode 4 - Le Fantôme
En 2007, en pleine guerre civile, le fantôme de Saddam Hussein, exécuté un an plus tôt pour crime contre l’humanité, plane sur l’Irak. Le Raïs était un dictateur, mais il avait réussi à tenir le peuple irakien composé de Sunnites, de Chiites et de minorités ethniques et religieuses. Les Américains, eux, sont dépassés par la violence qui déchire le pays où le terrorisme islamiste prospère. À coups de millions de dollars, les USA financent les tribus sunnites pour combattre Al Qaïda en Irak et soutenir le nouveau régime. Mais Barack Obama décide le retrait des troupes américaines d’Irak en 2011 et laisse ainsi le champ libre au voisin iranien qui impose son influence. Une seconde guerre civile éclate entre les chiites soutenus par l’Iran et les sunnites dont beaucoup rejoignent à nouveau les rangs d’Al Qaïda en Irak, rebaptisé "État Islamique en Irak et au Levant" : Daesh. De l’État irakien, il ne reste alors plus grand chose.

Sortie en salles
  • Date de sortie non définie à ce jour