film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La France au Rwanda - Une neutralité coupable
© Les Films du village
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Robert Genoud

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Films du village, État d'Urgence Production, Télévision Création Citoyenne

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Zaradoc Films, ADAV, La Maison du doc, L' Harmattan TV, L' Harmattan TV

ISAN : ISAN 0000-0002-DF83-0000-L-0000-0000-B
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 1999 | 52 minutes | Betacam SP
  • Un film de Robert Genoud

Ce film met en perspective les travaux de la mission d'information créée par l'Assemblée nationale le 5 mars 1998, afin de faire la lumière sur l'éventuelle responsabilité de la France dans le génocide rwandais de 1994. La création de cette mission parlementaire constitue un événement particulièrement important, à l'image de l'ampleur de la tragédie rwandaise : pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, la politique étrangère française, "domaine réservé" du chef de l'État, est ouvertement questionnée par les représentants du peuple souverain. Il s'agit, selon le président de la mission d'information, Paul Quilès "de replacer les événements dans leur contexte et d'identifier les responsabilités." Nous verrons comment le bon fonctionnement d'une démocratie repose sur un subtil équilibre de pouvoirs et de contre-pouvoirs. Et surtout, de lutter contre les "non-lieux" de la mémoire auxquels nous ne cessons d'être confrontés, pour empêcher la répétition stérile.

This film puts into perspective the work of the "informative mission" created by the French National Assembly on March 5th 1998, to try to find out the possible responsibility of France during the genocide which took place in Rwanda in 1994. The creation of this parliamentary mission represents a particularly important event, up to the extent of the Rwandan tragedy : for the first time during the 5th Republic, French foreign policy, the President "private field", has been openly questioned by the representatives of the sovereign nation. According to Paul Quilès, the president of the mission, their aim is to "put the events back in their context and identify the responsibilities." We will see how the good functioning of a democracy depends on a subtle balance between powers and counter-powers. We will also see how they fight against the "lacks" of memory – a common fact in our societies – so as to prevent the sterile repetition of past errors.