film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Sognando un'isola
Dreaming an Island

Que se passerait-il si tout s'arrêtait ? Si les rouages de l'économie se bloquaient pour de bon ? L'île japonaise d'Ikeshima est un endroit qui semble être en avance sur son temps, nous montrant un avenir possible. Les quelques habitants restants vivent dans un cadre surréaliste, s'accrochant fermement à une normalité qui semble pourtant leur échapper. Un voyage onirique, qui nous oblige à réfléchir sur notre relation avec la planète mais aussi sur l'isolement social et la solitude.

"En un peu moins de vingt ans, la population d’Ikeshima, au Japon, s’est réduite d’environ 10 000 habitant.e.s à une petite centaine seulement. La fermeture de la mine de charbon a entraîné la transformation de l’île en un site déserté et désertique, où le temps semble suspendu. Reconvertie en musée, la mine est l’unique du pays qui puisse être visitée de l’intérieur et les quelques touristes qui s’y rendent amènent un maigre revenu aux tenancier.ère.s du restaurant et du magasin de souvenirs. Des barres d’habitations dépeuplées aux couloirs d’hôpital restés intacts, la caméra d’Andrea Pellerani se fraie un chemin dans cette île-fantôme, où règnent partout les ruines d’un âge d’or pas si lointain, mais à jamais perdu. Dreaming an Island capte l’état d’abandon d’un lieu dans lequel les adultes projettent leurs souvenirs, alors que les deux seuls enfants qui l’habitent se rendent quotidiennement dans des salles de classe vides. Un voyage plein de poésie qui renvoie au caractère éphémère de toute activité humaine – dont les traces sont peu à peu dissimulées par une nature qui reprend ses droits."
(Camille Kaiser - Visions du Réel)

What would happen if everything stopped? If the engine gears of the economy jammed for good? The Japanese island of Ikeshima is a place that seems to be ahead of its time, showing us a possible future. The few remaining inhabitants live in a surreal setting, clinging firmly to a normality that seems however to escape them. A dreamlike journey, which forces us to think about our relationship with the planet but also about social isolation and loneliness.

"In a little under 20 years, the population of Ikeshima, Japan, decreased from around 10,000 inhabitants to barely a hundred. The closure of the coal mine has transformed the island into a desert and deserted site, where time seems to stand still. Converted into a museum, the mine is the only one in the country that can be visited from the inside and the few tourists that do go there bring in meagre income for the restaurant and souvenir shop. From the rows of depopulated low-rise buildings to the still intact hospital corridors, Andrea Pellerani’s camera makes its way through this ghost-island, ruled over by the ruins of a not-so-distant golden age, now lost forever. Dreaming an Island captures the state of abandonment of a place in which adults project their memories while the only two children who inhabit it go to empty classrooms every day. A journey full of poetry which reflects the ephemeral nature of all human activity—the traces of which are gradually concealed by the resurgence of nature."
(Camille Kaiser - Visions du Réel)

Distinctions
  • 2021 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Nationale - Première mondiale