film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
L'Étincelle
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Antoine Harari, Valeria Mazzucchi

IMAGE

Valeria Mazzucchi

SON

Antoine Harari

MONTAGE

Christine Hoffet

PRODUCTION / DIFFUSION

Akka Films, Temps Noir, 5e6

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Akka Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Éclairée par une lampe torche, une salamandre s’échappe du creux d’une main, plan qui raccorde avec les barricades improvisées, puis, cette présence incongrue, détonnant dans le décor : un policier armé de sa panoplie anti-émeute, dressé au milieu d’un champ fleuri. Bienvenu.e.s dans la "Zone à défendre", 2000 ha de forêts et de bocages près de Nantes, que les autorités françaises destinaient à la construction d’un nouvel aéroport. Ce projet, combattu depuis les années 1970 par les agriculteurs locaux, rejoints par des écologistes et des militant.e.s anarchistes, a finalement été abandonné début 2018. Première victoire, moment de joie partagée devant la caméra de Valeria Mazzucchi et Antoine Harari. Les cinéastes sont parvenu.e.s à gagner la confiance des habitant.e.s de la ZAD pour filmer une année charnière de leur mouvement : même si les avions ne décolleront jamais, le gouvernement déclenche une politique d’expulsions de la ZAD menée au pas de charge. L’Étincelle cartographie avec précision et empathie l’un plus grands espaces autonomes d’Europe, où ont fusionné le désir et l’expérience d’un mode de vie alternatif."
(Emmanuel Chicon - Visions du Réel)

"Illuminated by a torch, a salamander escapes from the palm of a hand, a shot that connects with the improvised barricades, and then, this incongruous presence, clashing with the scenery: a policeman armed with his riot gear, standing in the middle of a flowery field. Welcome to the “zone to defend” (ZAD), 2,000 hectares of forests and wooded countryside near Nantes that the French authorities had earmarked for the construction of a new airport. This project, fought since the 1970s by local farmers, joined by environmentalists and anarchist activists, was finally abandoned in early 2018. A first victory, a moment of joy shared in front of Valeria Mazzucchi and Antoine Harari’s camera. The filmmakers succeeded in gaining the trust of the ZAD’s inhabitants to film a pivotal year in their movement: even though the planes will never take off, the government triggers a policy of expulsions from the ZAD pushed through at breakneck speed. With precision and empathy, L’Étincelle maps one of the largest autonomous areas in Europe, where the desire for, and experience of, an alternative way of life have merged."
(Emmanuel Chicon - Visions du Réel)

Distinctions
  • 2021 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Compétition Nationale - Première mondiale