film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Dans la famille Bomata, il y a...
© Jonathan Rubin
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Esther Mazowiecki, Leszek Sawicki

IMAGE

Esther Mazowiecki

SON

Antoine Guilloux, Yannick Lesager

MONTAGE

Agnès Bruckert

PRODUCTION / DIFFUSION

Jonathan Rubin, We Film

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Agence du court métrage

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Agence du court métrage

  • L’Agence du court métrage, association régie par la loi de 1901 et fondée en 1983, est née de la volonté de nombreux professionels (réalisateurs, producteurs, distributeurs, exploitants) de promouvoir et développer la diffusion des films courts.

Sur l’île de La Réunion, à l’abri des regards, vit une famille de coupeurs de cannes aux racines malgaches, africaines et indiennes. Anélia, 10 ans, vit là-bas avec ses proches et parmi eux sa grand-mère qui communique avec les ancêtres. À la nuit tombante, alors que les enfants jouent à cache-cache dans la forêt, un chien errant surgit à l’heure où les âmes errantes aiment se répandre. Le chien se transforme en oiseau, Anélia pense à son père mort avant son heure, tandis que sa grand-mère organise une grande cérémonie qui honore les morts…

On Reunion Island, away from prying eyes, lives a family of cane cutters with Malagasy, African and Indian roots. Ten-year-old Anélia lives there with her relatives, and among them her grandmother, who communicates with their ancestors. At nightfall, while the children are playing hide and seek in the forest, a stray dog appears at the time when stray souls like to spread. The dog turns into a bird, Anélia thinks of her
father who died before his time, while her grandmother organizes a great ceremony to honour the dead...

Distinctions