film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vision from the Edge : Breyten Breytenbach Painting the Lines
Une vision au bord de la faille : Breyten Breytenbach peint ses vers
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Mary Stephen

PRODUCTION / DIFFUSION

Lotophages, Melief Film

PARTICIPATION

Conseil des Arts du Canada

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lotophages, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Pays-Bas, France | 1998 | 56 minutes | 16 mm
  • Un film de Mary Stephen

Un mois de septembre. Haarlem, Pays-Bas. Breyten Breytenbach, poète, peintre, écrivain, né en Afrique du Sud mais vivant en exil depuis 1959, est lauréat du prix Jacobus van Looy, attribué à un artiste-écrivain tous les 5 ans. Une rétrospective consacrée à ses tableaux et ses dessins se tient parallèlement au Musée Frans Hals à Haarlem. Pendant les deux semaines précédant la cérémonie de remise du prix, Breyten a passé de longues journées dans la "halle de la viande" (édifice du XVIIe siècle appartenant au musée) pour la création de six panneaux de poèmes illustrés. Ce film est non seulement un document sur cette période de création, mais aussi une visite guidée de l'œuvre de Breyten Breytenbach par l'artiste lui-même, à travers ses propres textes sur la peinture et la poésie, sur la philosophie bouddhiste qui domine sa pensée, ses souvenirs d'enfance, ses poèmes, la hantise de l'expérience carcérale, les musiques qui l'inspirent... La mise en abîme d'une vision au bord de la faille

September, the Frans Hals Museum in Haarlem, the Netherlands. Breyten Breytenbach, poet, painter and writer, creates 6 panels/scrolls which will hang from the ceiling of the exhibition hall. These are part of a retrospective of his paintings at the occasion of the Jacobus Van Looy prize. The scrolls, 6 poems handpainted with illustrations, become the backdrop for a tapestry of sounds and images : poems, texts on paintings, memories of South Africa where the artist was born, thoughts of other places where the poet lives in exile since 1959. He is painting the lines and speaking with his own words about the Self, the Other, the private person, the public persona and the creative process. Quite the contrary of a "social documentary", this film offers glimpses of a man who has spent his life away from the "mainstream", with his very specific, very own vision from the edge.