film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Dites Cariatides
© Ciné-Tamaris
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Agnès Varda

IMAGE

Cyril Lathus

MONTAGE

Hélène Wolf

PRODUCTION / DIFFUSION

Ciné-Tamaris, TF1

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Ciné-Tamaris, BnF - Bibliothèque Nationale de France, ARTE Éditions

ISAN : ISAN 0000-0000-C18C-0000-P-0000-0000-0
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

La réalisatrice promène sa caméra sur des façades d'immeubles parisiens à la découverte des cariatides de la fin du XIXe siècle...
"Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierre." Charles Baudelaire
"C’est une commande pour un magazine de TF1. On me propose un documentaire sur les cariatides, femmes-statues, colonnes humaines, qui nues ou demie nues, portent des linteaux, des chambranles, des balcons, toutes sortes d’éléments d’architecture très lourds. Je pense à leur origine, je me dis : Chic, on va m’envoyer au Parthénon et à Carie ! Mais c’est une émission fauchée, il faut s’en tenir aux cariatides de Paris. Je me promène, j’en découvre, j’en filme et je vois que la plupart datent des années 1860. Je ne peux pas m’empêcher de penser à Baudelaire, qui a écrit des poèmes très beaux qui peuvent bien accompagner ce rêve de femmes de pierre."
(Agnès Varda)

A Baudelaire-inspired portrait of the female statues in Paris.

Thématique
Distinctions