film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Moi, ce que je préfère, c'est la "tête de veau" ravigote
© Les Films du village
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Denis Gérault

AUTEUR(S)

Philippe Louçon

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Films du village, TV 10 Angers

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Zaradoc Films, ADAV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2000 | 52 minutes | Beta numérique
  • Un film de Denis Gérault

Le métier de tripier est l'un des plus anciens et des plus populaires de Paris. La crise de la vache folle a précipité sa disparition. De l'abattoir à la boutique, nous observons les préparations que subissent les abats blancs et rouges en compagnie de Jean-Claude, tripier à Paris et Jean-Pierre, boucher en province. Contrepoint ironique d'une tendance actuelle à "l'aseptisation" gustative et visuelle de notre alimentation, ce film voudrait faire partager le bonheur qu'engendre une certaine culture de la triperie.

The profession of tripe butcher is one of the most ancient and most popular in Paris. The mad cow crisis has hastened its disappearance. From abattoir to shop, we observe the preparation of white and red offal in the company of Jean-Claude, a tripe butcher in Paris and Jean-Pierre, a butcher in the provinces. As an ironic counterbalance to the current trend towards the gustative and visual "asepticizing" of our food, this film wants to share the happiness that a certain tripe culture produces.