film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Auschwitz-Lutetia
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Pascal Magontier

PRODUCTION / DIFFUSION

IO production, France 3 Limousin-Poitou-Charentes, France 3 Limousin-Poitou-Charentes

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

IO production, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Marcel Bercau, son père et l’un de ses frères ont été arrêtés à Paris le 20 août 1941. Ils ont inauguré l’ouverture du camp de Drancy qui allait devenir la plaque tournante pour la déportation des juifs en France. Son père est déporté le premier en juin 1942. Plus tard, à Auschwitz, Marcel, demandant à un déporté avec un petit numéro (aux environs de 42 000) s’il pouvait lui donner des nouvelles de son père se voit répondre : "Ne pose pas ce genre de question. Ici, tu ne dois penser qu’à une chose : essayer de survivre. Pense à toi et ne pense pas à ta famille". Sa mère, sa sœur et deux de ses frères, ses oncles, tantes, cousins, cousines ont tous été déportés. Aucun n'est revenu. Marcel a survécu.

Marcel Bercau, his father and one of his brothers were arrested in Paris on 20 August 1941. They inaugurated the opening of the camp in Drancy which was to become a hub for the deportation of Jews in France. His father was deported first in June 1942. Later in Auschwitz, Marcel, asking a deportee with a little number (around 42,000), if he could give him news of his father, was given the answer, "Don’t ask that sort of question. Here, you have to think of only one thing : trying to survive. Think of yourself and don’t think of your family".