film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Orlan, Carnal Art
© Myriapodus Films
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Myriapodus Films

  • Visionner sur

    Tënk

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Orlan est une artiste de la performance. Elle change de corps, transforme son image, programme sa propre mutation grâce à la chirurgie esthétique.
Dans un premier temps, Orlan transmet à des informaticiens plusieurs portraits robots peints : la naissance de Vénus, Psyché, Diane, Europe et la Joconde. Le portrait-robot généré est confié aux chirurgiens intervenant directement sur le visage et le corps. Une suite d'opérations est décidée par l'artiste afin qu'elle ressemble au maximum à l'image de synthèse initiale.
L'équipe chirurgicale travaille de connivence avec l'artiste. Opérée sous anesthésie locale ou péridurale, Orlan, consciente, dirige le bon déroulement des opérations, lit des textes psychanalytiques ou philosophiques. Le bloc opératoire est entièrement transformé en atelier d'artiste.

Orlan is a performing artist who changes her body and her appearance. After she has planned her change, the physical remodelling is carried out by means of plastic surgery.
For her first operation, Orlan ordered a computerised analysis of several portraits (The Birth of Venus, Diana, Europe and La Giocconda) to create a picture that resembles a police artists' crime sketch.
From these antique goddesses emerge the forms of the "replicant", and the accomplishment of the ritual of this genesis is elaborated by the plastic surgeon in the operation room. It is a joyously baroque confusion, like the creation of the world, where painted canvases, plastic objects and designers costumes are confronted by fruit baskets, observing cameras, a rap dancer, a lobster, video and film technicians and photographers, all huffing and puffing away in scuba diver outfits. For this occasion the operating room has been converted into the "atelier d'artiste".

À propos du film