film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Glaneurs et la Glaneuse
© Ciné-Tamaris
1/7
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, récupérateurs, ramasseurs et trouvailleurs. Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant.
On est loin des glaneuses d'autrefois qui ramassaient les épis de blés après la moisson. Patates, pommes et autres nourritures jetées, objets sans maître et pendule sans aiguilles, c'est la glanure de notre temps.
Mais Agnès est aussi la glaneuse du titre et son documentaire est subjectif.
La curiosité n'a pas d'âge. Le filmage est aussi glanage.

Un road-doc à pied, en voiture et en train, désorganisé et joueur, mais tout aussi puissant politiquement que Sans toit ni loi. Armée d’une petite caméra numérique, la cinéaste chineuse Agnès Varda filme comme on glane et suit, entre autres, le circuit de la pomme de terre jusqu’au tri "d’esthète" opéré par les grandes surfaces. Une petite histoire de la récup’ où l’on croise pêle-mêle un viticulteur, des clochards, un grand chef français, des hommes de loi, de jeunes va-nu-pieds et une patate en forme de cœur.

A long the French Roads she travels, Agnès Varda meets with many gleaners. These people, men or women, are gatherers, recyclers, genuine treasure hunters. Out of necessity, chance or choice, the gleaners deal with what others have discarded.
Their world is an astonishing one that has nothing to do with that of the ancient gleaners : these peasant women who gathered the wheat left behind after the harvest.
Varda is a gleaner too and her documentary film is a subjective one.
There is no age for curiosity. Making film is also a sort of gleaning.

À propos du film
Distinctions