film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Monet - L'Instant et la Lumière
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Dominik Rimbault

PRODUCTION / DIFFUSION

La Cinquième, Atelier D., La Cinquième

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Atelier D., La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Atelier D.

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

"J’aimerais peindre comme l’oiseau chante" disait Monet. Un voyage poétique et musical à travers toute l’œuvre de Claude Monet... La reconstitution des tableaux de Monet dans la nature : les berges de la Seine, les falaises d’Étretat, les trains de la gare Saint Lazare, les meules de foin, les cathédrales de Rouen, Venise, Giverny, le jardin de Monet, les nymphéas... Monet et sa tentative permanente de saisir l’instant et la lumière... "Voir n’est-ce pas comprendre et pour voir, rien de tel que d’apprendre à regarder. Regarder au-dehors, au-dedans, regarder de toute part pour exalter les sensations de l’homme dans tous les frémissements de l’univers." Georges Clémenceau. "Je ne forme pas d’autres vœux que de me mêler plus intimement à la nature..." Claude Monet.

"I would like to paint as the bird sings" Monet used to say. A poetical and musical voyage throughout Claude Monet's work... The reconstitution of Monet's pictures in nature : the banks of the Seine, the cliffs at Etretat, the trains in the Saint Lazare station, the haystacks, the cathedrals of Rouen, Venice, Giverny, Monet's garden, the water lilies... Monet and his permanent attempt to grasp the moment and the light... "Isn't seeing understanding, and to see, what is better than to learn to look. Look out, look in, look everywhere to exalt the feelings of man in all the quivering of the universe." Georges Clémenceau. "I wish for nothing other than to blend more closely with nature..." Claude Monet.