film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
SOS à Téhéran
© Rochdale
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

À quoi pense l’Iran d’aujourd’hui ?
Pour répondre à cette question, la réalisatrice Sou Abadi a suivi pendant cinq mois la méthode de travail de Raymond Depardon ou de Frédéric Wiseman, le cinéma-vérité, et est allée filmer dans un centre d’aide psychologique par téléphone, "La Voix de l’assistance", "Le Comité de l’Imam", un organisme caritatif créé par l’ayatollah Khomeyni, et qui aide les plus pauvres, les cours obligatoires d’éducation sexuelle prénuptiale du ministère de la Santé, les thérapies de groupe du docteur Majd, le psychanalyste des plus riches Téhéranais, et une agence matrimoniale d’ultra-islamistes : la Fondation du mariage.
En posant sa caméra dans des lieux où l’on vient pour se confier, raconter sa situation, Sou Abadi montre ce qu’est l’Iran d’aujourd’hui, au-delà des clichés : comment vit-on sous la république islamique, quand on est riche, quand on est pauvre, diplômée, illettrée, religieuse, athée, mariée depuis vingt ans ou adolescente

What is on Iran's mind today ?
To answer this question, the director spent five months there in institutions never filmed by Iranian filmmakers themselves : The Voice of Assistance, a psychological aid hotline ; The Committee of the Imam, a charity organisation created by the Ayatollah Khomeiny ; the mandatory pre-marital sex education courses of the health ministry ; the group psychotherapy sessions of Dr. Majd, the psychoanalyst of Teheran's rich ; the Marriage Foundation, an ultra-Islamic matrimonial agency.
By taking the camera into places where people come to confide, the director shows life under the Islamic republic for the rich, the poor, the educated, the illiterate, the religious, the atheistic, the married or the adolescent.

Distinctions