film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vis-à-vis : Bernard et Derek - Sida : vivre avec...
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Patrice Barrat, Kim Spencer

AUTEUR(S)

Ramdane Issaad

PRODUCTION / DIFFUSION

Internews (Ukraine), Point du Jour, Centre Pompidou, France 3

PARTICIPATION

CNC, DR - Danish Broadcasting Corporation, Procirep, TV Ontario

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Point du Jour International, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Bernard, 44 ans, vit à Paris, seul dans un petit appartement de Belleville. Il est sidéen depuis douze ans, traité depuis sept ans. En France, il est considéré comme l'un des plus anciens survivants de la maladie. De l'autre côté, à Varsovie, Darek, 27 ans, ancien toxicomane, séropositif depuis deux ans, vient d'être papa. Sa femme Monika a confiance, ils sont convaincus l'un et l'autre d'être protégés par l'amour, et jusqu'à présent, ils n'ont utilisé aucune contraception. Monika n'a pas été contaminée mais chaque nouveau rapport augmente les risques, le couple en est conscient. Ce "Vis-à-vis" est la confrontation de deux conceptions de la maladie : Bernard a confiance en la médecine, il est soigné à l'AZT et à l'interferon, et accepte les effets secondaires de son traitement. Darek fait avant tout confiance à son instinct, et malgré une hépatite récidivante, il a jusqu'ici refusé toute médicalisation. Quel chemin vont-ils faire ensemble ?

Bernard, 44, lives in Paris, alone in his small apartment in Belleville. He's had AIDS for twelve years and has been treated for seven years. In France, he is considered one of the longest survivors of the disease. On the other side, in Warsaw, is Darek, 27. A former drug addict, he is HIV positive and has just become a father. His wife Monika has faith, and they are both convinced that they are protected by love. So far, they haven't used and kind of contraceptive. Monika hasn't been contaminated but each new intercourse increases the risk of infection, and they are both aware of it. This "Vis à Vis" confronts two concepts of the disease : Bernard trusts the medical world ; he is treated with AZT and interferon, and accepts the side effects of his treatment. Darek believes in living life to the fullest, and despite a recurrent hepathitis, has refused all kind of medical treatment so far.