film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Rendez-vous de Nice - Portraits d'opposants à une certaine mondialisation
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Vincent Goulet

PRODUCTION / DIFFUSION

Canal Marches, Corto Pacific

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Canal Marches, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Depuis 1995, un mouvement d’opposition à la mondialisation libérale se déploie, révélé par Seattle en 1999. Prenant pour terrain d’enquête le contre-sommet de Nice en décembre 2000, ce documentaire cherche à comprendre comment les individus se construisent en participant à une action commune et comment un mouvement collectif se nourrit de l’investissement personnel d’une diversité d’individus. Nous suivons quelques-uns des acteurs de cette "autre mondialisation" : Christiane, une chômeuse belge, Scarlet, sans emploi de Brest, et Farid, militant d’AC ! ; Guy, un cadre en préretraite, et Chantal, formatrice, militants d’Attac en région parisienne. Des personnages aux situations sociales extrêmes, aux parcours de vie très différents : militants de longue date, nouveaux venus dans le mouvement social, ou individus poussés par les circonstances à prendre la parole pour défendre leur droit à l’existence, ils auraient pu rester étrangers les uns aux autres. Ils vont pourtant se retrouver à Nice dans une seule même foule, au pied de l’Acropolis où se réunissent les chefs d’États protégés par des forces de police promptes à lancer des grenades lacrymogènes..

Since 1995, an opposition movement to liberal globalisation has been spreading, revealed by Seattle in 1999. Using the counter-summit in Nice in December 2000 as its basis of enquiry, this documentary seeks to understand how individuals are built up by taking part in a common action and how a collective movement feeds on the personal investment of a diversity of individuals. We follow some of the actors of this "other globalisation" : Christiane, an unemployed Belgian, Scarlet, jobless from Brest, and Farid, a militant of AC ! ; Guy, an executive who has taken early retirement, and Chantal, a training officer, militants of Attac in the Paris area. People with extreme social situations, with very different backgrounds : long-time militants, new arrivals in the social movement, or individuals pushed by circumstances to speak up to defend their right to exist, they could have remained strangers to each other. Yet they were to meet up in Nice in the same crowd, at the foot of the Acropolis where the heads of State were meeting protected by police forces prompt to throw tear gas grenades..