film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Bonahuc, la pierre sculptée
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Au cœur des Cévennes, le site archéologique de Notre Dame de Bonheur est un ensemble d'architecture médiévale cévenole exceptionnel. On pense que Notre Dame de Bonheur fut fondée en l'an 1002. Elle était jusqu'à la Révolution le siège d'une communauté de chanoines augustins du chapitre de Nîmes. Maison hospitalière dotée de ressources suffisantes pour recevoir pèlerins, pauvres et croyants, la cloche des tempêtes et la cloche de l'église en rythmaient les jours. Son influence était considérable, on l'appelait "le Saint-Bernard des Cévennes"... Cette collégiale rescapée au bout de six années de fouilles grâce au soutien de l'association Prieuré Notre Dame de Bonheur, de l'association "Rempart" et des Monuments Historiques, vit aujourd'hui au sein de la commune de Valleraugue un tournant fragile lié a l'ampleur des dernières découvertes archéologiques et aux problèmes de leur préservation. L'apogée des travaux de fouilles, jusqu'à présent, est marquée par la découverte du tympan de l'église, un magnifique et mystérieux monolithe granitique sculpté, parfaitement préservé, rare par la réunion et la pureté des symboles dessinés. Les deux chantiers archéologiques, ainsi que des études scientifiques de la nécropole et du tympan, devraient venir éclairer le passé millénaire et les véritables origines de ce site. Tourné sur deux ans avec des images d'archives, le film retrace l'histoire de ce sauvetage archéologique

In the heart of the Cévennes, the archeological site of Notre Dame de Bonheur represents exceptional medieval Cévenol architecture. It is thought that Notre Dame de Bonheur was founded in 1002. Until the Revolution it was the headquarters of a community of Augustinian canons of the Nîmes chapter. The storm bell and the church bell scanned the days of this charitable house with sufficient resources to receive pilgrims, the poor and believers. Its influence was considerable ; it was called the "Saint Bernard of the Cévennes"... This collegiate church has been rescued after six years of excavations thanks to the support of the association Prieuré Notre Dame de Bonheur, the association "Rempart" and the Historic Monuments and today lives in the heart of the commune of Valleraugue, at a fragile turning point linked to the size of the latest archeological discoveries and the problems involved in preserving them. The high point of the excavations so far has been the discovery of the church’s tympanum, a magnificent, mysterious sculpted granite monolith, perfectly preserved, rare because of the combination and purity of the symbols drawn on it. The two archeological sites, as well as the scientific studies of the necropolis and the tympanum, should shed light on the thousand-year-old past and the true origins of this site. Filmed over two years with library pictures, the film traces the history of this archeological rescue plan