film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Chutes de NGalam
© Samba Félix NDiaye
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Samba Félix Ndiaye

PRODUCTION / DIFFUSION

Almadies films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Nine Ndiaye, Bpi - Bibliothèque Publique d'Information, Institut français. Département Cinéma (Cinémathèque Afrique)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Nine Ndiaye

  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.

En Afrique, les petits métiers survivent comme une résistance face à l'invasion de biens de consommation. Dans les cinq films qui composent cette série, Trésors des poubelles, on suit les étapes de la fabrication d'objets artisanaux avec du matériel de récupération et l’on est à chaque fois émerveillé de l'habileté et de l'intelligence de ces artisans.
Le réalisateur a construit chaque film comme une petite énigme, qui ne dévoile l'objet fini qu'à la fin, sans dialogue, ni commentaire, avec juste le son direct.
Dans la baie de Soumbédioune, les chercheurs d'or tamisent le sable de la plage inlassablement. D'autres broient le sable à l'aide de galets pour en extraire les déchets d'or rejetés autrefois par les bijoutiers du village de l'autre côté de la baie. C'est du moins une légende qui circule à Dakar. Ce travail de fourmi (il faut quatre jours pour rassembler un gramme) est souligné par les cadrages serrés sur les gestes répétitifs et par le rythme des percussions.

In Africa, small jobs are signs of resistance against the invasion of consumption goods. In these five films composing this series, Treasures from bins, we are given to see the production steps of craft objects with material collected from bins and, every time, we are amazed by their intelligence and skills.
The director structured each film like an enigma, revealing the final object only at the end, without dialogue or commentary, only with live sound.
In Soumbédioune Bay, the gold miners riddle sand thanks to stones to extract gold scraps threw away by the ancient jewellers located in a village on the other side of the Bay. At least, this is a legend in Dakar. This precise and long work (it takes 4 days to have one ounce) is highlighted by tight framing on the repetitive and path of percussions.

Distinctions