film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Née sous absence
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Réjane Varrod

PRODUCTION / DIFFUSION

JFR Productions, Cités Télévision, Cités Télévision

PARTICIPATION

CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films du zèbre, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Florence n'a pas connu son père, décédé accidentellement quinze jours avant sa naissance. Sa mère l'abandonne à l'âge de six mois et la confie à sa tante et son oncle paternel dans leur hôtel, à la Toussuire, en Savoie.
Aujourd'hui, Florence porte encore le nom de l'ex-mari de sa mère, qui l'a reconnu même si elle n'a jamais vécu avec eux. À trente-sept ans, elle ne parvient pas à accepter le désamour de sa mère. Elle est prête à tout pour attirer son regard.
Florence s'est construite dans la différence. Elle a repris l'hôtel familial qu'elle qualifie avec provocation "d'hôtel gay le plus haut d'Europe" et organise le premier meeting homosexuel de ski alpin. Florence est mon amie.
Avec Née sous absence, je lui propose de revenir à elle, de prendre un peu le temps de refaire la route avec plus d'indulgence. Une ballade intimiste qui, au fond, concerne chacun de nous."

"Florence never knew her father who died in an accident two weeks before she was born. Her mother abandoned her at the age of six months and entrusted her to her paternal aunt and uncle in their hotel at La Toussuire, in Savoie.
Today Florence still bears the name of her mother’s ex-husband who recognised her although she never lived with them. At the age of thirty-seven, she still cannot accept her mother’s lack of love. She is prepared to do anything to attract her attention.
Florence has built herself up by being different. She took over the family hotel that she calls provocatively "the highest gay hotel in Europe" and organised the first homosexual Alpine ski-ing meeting. Florence is my friend.
With Née sous absence, I suggested that she think about herself, that she take some time to go over her life more indulgently. This is an intimist walk which, basically, concerns each one of us."