film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Sans principe ni précaution : le distilbène
© iskra
1/3
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Stéphane Mercurio

PRODUCTION / DIFFUSION

Iskra, ARTE France

PARTICIPATION

CNC, MGEN (mutuelle générale de l'Education nationale), Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Iskra, ADAV, La Maison du doc, Iskra, Films & Documentaires.com

ISAN : ISAN 0000-0001-7E6C-0000-C-0000-0000-1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

160 000 "enfants distilbène", dont 80 000 femmes qui ont les pires difficultés du monde à avoir des enfants : tel est le bilan de la prescription, à partir des années 40 et jusque dans les années 70, du distilbène.
Médicament "miracle", cette hormone de synthèse était censée éviter les fausses couches. Or, ses conséquences se sont révélées dramatiques. Le film retrace l'engrenage de ce désastre médical et humain.
Le documentaire de Stéphane Mercurio, fondé sur une enquête de Catherine Sinet, retrace l'histoire de ce désastre. Il croise les itinéraires de plusieurs femmes avec le rôle des médecins, des laboratoires et des pouvoirs publics. Il y est question de pensée dominante, d'intérêts économiques, de solidarité de corps, de culpabilité aussi...
Car, si elle est moins médiatique que celle du sang contaminé, l'affaire du distilbène affecte encore aujourd'hui de nombreuses femmes qui ont de grandes difficultés pour devenir mères et dont la souffrance n'est ni comprise ni reconnue.

A miracle drug turns into a nightmare. In this film we try to understand the mechanism that led to a medical error in the past and a denial today, by weaving the destinies of women who were victims of DES (stilbestrol) with interviews with doctors, representatives of the public services and the laboratories's about dominant thinking, economic interests, the power of the Establishment, the resistance - and guilt - of the medical body. An investigation carried out in France, Belgium, Germany and the United States...