film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Un cirque à New York
© Ina
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Frédérique Pressmann

AUTEUR(S)

Sophie Sensier

IMAGE

Sophie Sensier

SON

Sophie Sensier

MONTAGE

Rémi Herniaux

PRODUCTION / DIFFUSION

INA - Institut National de l'Audiovisuel

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

INA Distribution, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    INA Distribution

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Jennifer Miller est un personnage hors du commun. Depuis cinq ans, avec son cirque, Circus Amok, elle sillonne la ville de New York et, au mois de juin, offre un spectacle en plein air. Mêlant technique de cirque classique, esthétique kitsch et gay et critique sociale, cette figure bien connue de l'avant-garde culturelle new-yorkaise part à la rencontre des publics populaires... et elle les trouve. Le film suit au jour le jour la tournée 1999. Après la mort d'Amadou Diallo, un jeune Guinéen tué par la police, le conflit entre une vision sécuritaire de la ville et les citoyens en état d'exclusion s'intensifie. Ces saltimbanques d'un genre nouveau investissent avec humour l'espace public, le temps d'un spectacle, et réinventent une forme d'engagement à la fois ludique et audacieuse. Le film s'attache à saisir leur démarche et brosse le portrait de cette troupe insolite et celui de la femme exceptionnelle qui l'a fédérée. En suivant la tournée, il propose aussi une déambulation politico-poétique dans les rues d'un New York très loin des représentations habituelles et du triomphalisme des indices économiques. Où l'on découvrira que les véritables "freaks" ne sont pas ceux que l'on croit

With her full beard, Jennifer Miller is a most unusual character. For the past five summers, she has been travelling all over New York City's most remote boroughs with Circus Amok, offering free outdoors shows. With those shows – an explosive mix of classical circus acts, queer aesthetics and bitter social commentary –, Miller, a well-known figure of the downtown cultural avant-garde, goes for working-class audiences and finds them. The 1999 Tour, followed day after day in this documentary, is met with special enthusiasm by the people. After the killing of Amadou Diallo, a young Guinean immigrant shot 41 times by the police in February 99, social unrest and movements opposing Mayor Giuliani's policy have been developing. In this struggle, involving an elitist, security-oriented vision of the city on the one hand, and increasingly disenfranchised citizens on the other, Jennifer Miller and Circus Amok reclaim the public space with humour and reinvent a new form of activism, bold yet playful. Thus becoming the true defenders of democracy. The film depicts this unusual troop, focusing on the exceptional woman who created it and still makes it happen. While following the colourful daily life of the tour, the film becomes in turn a poetico-political travelogue in the streets of New York City, disclosing a new image of its urban reality, very far from clichés or triumphant economic figures. Where one will realize that the real freaks are not those most expected to be

Distinctions