film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Kevin Jerome Everson
© D.R.
1/2

Kevin Jerome Everson est né en 1965 à Mansfield, dans l’Ohio. Depuis les années 1980, il a réalisé un peu plus de cinquante petits films et trois longs, pour la plupart basés sur la captation ou la mise en scène des gestes, attitudes et postures de la classe ouvrière noire américaine.
"J’aime observer comment la gestuelle du travail peut être considérée comme une gestuelle artistique, comment la répétition du geste devient savoir-faire. Il s’agit de capter le rythme ou le mouvement des choses comme je pourrais le faire chez un musicien ou un danseur."

À partir des mythes urbains de sa ville natale – Sammy Davis Junior, Carl Stokes –, de son histoire familiale et personnelle, et à partir de remises en scène et d’archives télévisuelles, Kevin Jerome Everson réécrit son histoire américaine.

Kevin Jerome Everson, artiste aux multiples facettes qui eut droit tant à des avant-premières en festivals (Toronto, Rotterdam, Venise, Sundance, Oberhausen) qu’à des rétrospectives en centres d’art (Whitney Museum, Centre Georges Pompidou), a su ériger une œuvre cinématographique tentaculaire, allant du court métrage à la grande épopée, riche en observations - et joueuse de par ses relectures et ses reconstitutions - de l’histoire et de l’expérience des Noirs aux États-Unis.

Qu’ils soient au travail, au repos, au sport ou dans toute autre forme de loisir, ses protagonistes, Afro-américains ou ressortissants de la diaspora africaine, vivent leur vie, parlent du passé, de la famille, de leur art, de leur métier. Les procédés formels employés dans ses films (utilisation de plans prolongés, d’images d’archives, d’éléments scénaristiques mêlés à des pratiques issues du documentaire…) créent un cinéma qui reflète de manière suggestive le rythme mouvementé de la vie quotidienne ainsi que sa beauté. Et pourtant, ni ces existences ni l’approche désarmante d’Everson - qui affranchit ses films du pur documentaire tant il en transgresse les conventions - ne sont jamais simples et directes.



(Source : Centre Pompidou & MUBI)

+ Site de l'auteur(e)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image | Son | Montage

Page:1/3