film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Jean-Luc Léon

En 1978, Jean-Luc Léon part filmer en URSS, sans autorisation gouvernementale. Derrière le rideau est diffusé sur TF1 et ainsi que vingt-cinq télévisions étrangères et présenté dans de nombreux festivals. Le film expose la vraie vie d’une poignée de Soviétiques avec un regard curieux et le sens de l’humour qui caractérise déjà l’auteur.

Dans la même veine, il réalise l’année suivante un documentaire tourné en Chine Populaire, à Canton, Caractères chinois. Présenté au Festival de Cannes dans le cadre d’Un Certain Regard, le film accompagne, avec une caméra discrète, la vie semée d’embûches d’une famille cantonaise dans la Chine post-maoïste.

À partir de 1984, il réalise de nombreux films documentaires pour la télévision. Entre 1984 et 1994, il a filmé, à dix ans d’intervalle, les mésaventures d’une famille de Moscovites émigrés aux États-Unis dans Les Lapirov passent à l'Ouest (1994).

Depuis 1996, Jean-Luc Léon s’est penché sur les agissements de galeristes d’art contemporain connus avec Un marchand, des artistes et des collectionneurs, la vie burlesque d’un groupe de VRP avec Vendeurs de robots (2001) ou sur des financiers tout-puissants avec Les Nouveaux Maîtres du monde, Goldman Sachs (2010).

Son dernier long métrage documentaire, Un vrai faussaire, est sorti au cinéma en 2016.

(Source : Tënk)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image