film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Serge Viallet
© D.R.
1/1

""Prenez les cinq lettres qui composent le mot IMAGE. Jetez-les dans un chapeau... Plongez-la main dedans et avec un peu de chance vous en sortirez le mot MAGIE. Troublant.""

Serge Viallet commence sa formation à Louis-Lumière. Il y acquiert les outils nécessaires pour faire de l'image et du son, rêver et composer des films. Son premier ouvrage, un court-métrage, accompagne Amarcord dans les salles. Il y met en lumière des tableaux de maîtres hollandais du XVIIe siècle. Il consacre ses premiers travaux à Médecins sans frontières, pour ensuite s'intéresser au conflit qui embrase l'Asie de l'Est de 1931 à 1945.

Avec Kwaï – récompensé du Prix Scam du documentaire 1992 –, il raconte l'histoire du pont construit en Thaïlande durant la Seconde Guerre mondiale. Cette distinction encourage Serge Viallet à aller plus loin et à entreprendre six autres travaux (Saipan, Nagasaki, Kizu, Tokyo, Nankin et Le Japon sous les décombres). Pour recueillir les mémoires douloureuses de cet embrasement, il rencontre quatre cents personnes, dont cent vingt filmées en anglais, en japonais, en thaï, en karen, en chinois... Un immense voyage !

Depuis 2007, Serge Viallet travaille dans un bel atelier que lui a confié l'Ina. Il y retrouve d'autres artisans et, ensemble, ils étudient, questionnent, observent à la loupe, rabotent, ajustent, assemblent des images anciennes. Des images qui depuis plus d'un siècle nous racontent le monde et forgent notre mémoire. L'atelier s'appelle Mystères d’archives, il est soutenu et montré par Arte."


(Source : Scam)

+ Lire l'article "Serge Viallet, le chercheur d'archives" - Lettre Astérisque n°59

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image

Page:1/4