film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Nurith Aviv
© D.R.
1/1

Née à Tel Aviv, Nurith Aviv a commencé sa carrière en tant que photographe de presse pour Tsahal, avant de se tourner peu à peu vers la prise de vue vidéo et cinéma. Nurith Aviv est reconnue en 1975 par le CNC comme exerçant la profession de chef opérateur, une première en France pour une femme !

Elle travaille pour Amos Gitaï (Journal de Campagne, Berlin-Jérusalem), René Allio (Moi, Pierre Rivière...), Jacques Douillon (Pour un oui ou pour un non) et Agnès Varda (L'une chante, l'autre pas) réalisant l'image de plus d'une centaine de productions, tous genres confondus.

En 1989, elle développe de nouvelles ambitions et dirige ses premiers projets, tournés vers le documentaire, genre qu'elle prise au plus haut point. De Kafr Qar'a, Israël à Perte (2002), elle tourne partout en Europe et affine son style.

À partir de 2004, elle se consacre alors à une trilogie autour d'un sujet qui la fascine : l'hébreu, langue écrite et orale à la tradition séculaire. De cette réflexion découle une trilogie entamée en 2004 avec D'une langue à l'autre poursuivie avec Langue sacrée, langue parlée (2008) puis close avec Traduire (2010). Annonces (2013) esquisse le portrait de sept femmes et prend pour point de départ les récits des Annonces faites à Hagar, Sarah et Marie, que rapportent l'Ancien et le Nouveau Testament, ainsi que le Coran.

En 2015, elle réalise Poétique du cerveau où elle entrelace des récits biographiques personnels avec des récits de scientifiques sur leurs recherches. Dans son film Signer (2017), Nurith Aviv s'aventure dans un champ peu connu, celui de la langue des signes.

(Source : Site de l'auteure)

+ Site de l'auteur(e)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Producteur / Diffusion | Image | Montage

Page:1/3