film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Benoît Dervaux

Lauréat de la promotion 90 de l'Institut des Arts de Diffusion (IAD) de Louvain-La-Neuve, Benoît Dervaux débute en tant qu'assistant caméra et cadreur, notamment pour Strip Tease (RTBF), puis devient directeur de la photographie sur plusieurs documentaires cinéma – notamment Mon Dieu, c'est plein d'étoiles (1990) de son camarade d'études Philippe Boon.

Par la suite, il réalise ses propres projets produits par Dérives, l’atelier de production documentaire des frères Dardenne : Gigi et Monica, Gigi, Monica...et Bianca, La Devinière et À dimanche. En 2002, il entame une collaboration dans le cadre de "Temps d’images", festival coproduit par Arte et La Ferme du Buisson, qui débouchera sur la production de Black Spring, un essai de 26’ diffusé sur Arte en novembre de cette même année ainsi que sur un nouveau spectacle : L’Ordre de la bataille.

Depuis 2004, Benoît mène de façon individuelle une recherche vidéo autour de l’abstraction et des liens hypothétiques entre l’image en mouvement et la peinture. Cadreur des films de Jean-Pierre et Luc Dardenne depuis La Promesse jusqu’au récent Deux jours, une nuit,  il assure en 2003 la direction de la photographie de Stormy Weather de Solveig Anspach, signe l’image de La Petite Chartreuse de Jean‐Pierre Denis, collabore avec Jacques Doillon en 2007 sur Le Premier venu et avec Renato De maria  sur La Linéa. Suivra Post Partum de Delphine Noels et Les Rayures du zèbre de Benoit Mariage. En 2014, il réalise pour Dérives, sur un projet d’André Versaille, Rwanda, la  vie après – Paroles de mères.


(Source : Tënk et Lumières d'Afrique)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image