film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Amalia Escriva
© Gérard Courant
1/1

Après avoir obtenu le diplôme de l’ENAEC (École Nationale d’Art et de Communication) de Cergy Pontoise, puis celui de l'ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) à Paris, en section vidéo, Amalia Escriva poursuivit ses études à La Fémis (Fondation Européenne des Métiers de l'Image et du Son), en département réalisation. Pensionnaire à la Villa Médicis à Rome en tant que cinéaste en 1995, elle a été, ensuite, membre de La Casa de Vélasquez, Académie de France à Madrid, en 1998.

Amalia Escriva a réalisé des films d’art, des portraits, films dits de société, ainsi que d'autres, plus personnels, autour de son héritage algérien. Ses films ont été diffusés par la R.T.B.F., Arte, France 5, France 3, France 2.

Amalia Escriva a également mis en scène un long métrage de fiction produit par Serge Lalou (Films d'Ici) : Avec tout mon amour sorti en salle en 2001, co-écrit avec le scénariste et auteur de théâtre Christophe Pellet. Dominique Reymond, Dominique Blanc, Jeanne Balibar et Bruno Todeschini en étaient les comédiens principaux. (Sélection officielle au Festival de Locarno, prix du meilleur premier scénario au Festival Premiers Plans d’Angers.)

Amalia Escriva a écrit également des textes radiophoniques pour les département fictions et documentaires de France Culture (Blandine Masson, Céline Geoffroy, et Irène Omélianenko).

La réalisatrice a encadré des ateliers d’écriture cinématographique, documentaire et fiction, au sein du GREC (Groupe de Recherche des Études Cinématographiques), et est intervenue ponctuellement à La Fémis et à l’École d’Art Visuel de Lausanne.

Parallèlement, Amalia Escriva a été, successivement, lectrice de scénarii de longs métrages de fiction pour TF1, Canal +, et pour le Groupama. Elle fut aussi experte de la commission de censure en fiction au CNC, et lectrice, toujours au C.N.C, pour les projets de documentaires, animation, films d’art. Elle a été lectrice, pour Brouillon d’un rêve de la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédias), puis, à la commission d’attribution des prix SCAM (2018 et 2019), ainsi qu’au Conseil Général de Bretagne pour l’aide au documentaire. En décembre 2019, elle fut membre du jury du Festival documentaire Traces de vie de Clermont Ferrand, et en 2020, membre du jury au Conseil Général d’Aquitaine pour l’aide au documentaire.

Amalia Escriva est, aujourd’hui, membre de La Commission audiovisuel de la SCAM, ainsi que membre de son Conseil d’Administration et poursuit son travail de documentariste.

(Notice rédigée par Amalia Escriva)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Producteur / Diffusion | Image