film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Artur Aristakisian
© Salvatore Laurenzana, Potenza IFF
1/1

Artur Aristakisyan est un réalisateur arméno-russe né à Chişinău en 1961.

Il termine Ladoni en 1994 dans le cadre du VGIK, la célèbre école du cinéma russe, après plusieurs années de travail. Une ode aux mendiants, déshérités, laissés pour compte, exclus au cœur d’une ville dont leurs corps sont le battement. Ce poème fleuve dans les rues de Chișinău en Moldavie, cette lettre dite à un fils qui n’est pas né est une adresse au monde, une allégorie mystique et visionnaire, comme une "âme de résistance" à l’usage du monde.

Un film devenu aujourd’hui quasi mythique, ce qui n’empêche pas Artur Aristakisian de partager et de transmettre sa vision du cinéma avec de jeunes auteurs talentueux, au sein du laboratoire qui lui a été confié à l’École du nouveau cinéma de Moscou.

Autour de lui, avec une singularité de cinéma très marquée, Elena Gutkina, Genrikh Ignatov et Nadia Zakharova.

(Source : États généraux du film documentaire)